LE FIL

Bleu blanc rouge

Vendredi 13 octobre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Qu’ont en commun Gérard Bertrand, Jean-Claude Mas, l’Anivin, Pays d’Oc, les Vignerons indépendants de l’Hérault, Amorim ? Avoir tous cherché à capitaliser sur la marque France. Et c’est un choix plutôt judicieux si l’on en croit l’agence d’évaluation Brand Finance qui réalise un classement de la valeur de marque des pays. La France apparaît toujours en sixième position mais sa valeur progresse de 27 % pour atteindre 2,9 milliards de dollars. Une bonne nouvelle pour le secteur du vin qui doit beaucoup à la valeur de l'origine tricolore mais aussi pour les États généraux de l’Alimentation. Car, sa force de notre marque est cruciale pour convaincre les consommateurs d’acheter des produits à des prix qui risquent d'être revalorisés (si l’annonce du président de la République est appliquée). Mais sera-t-elle suffisamment forte pour éviter l’écueil qui inquiète le CNIV, à savoir la perte de compétitivité des vins français dans un marché mondialisé ? Vitisphere ne peut que le souhaiter, nous qui avons aussi capitalisé sur le drapeau tricolore dans notre E-lettre Monthly !

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé