Accueil / Viticulture / À Cognac, un rendement moyen de 8,4 hl AP/ha

Millésime 2017
À Cognac, un rendement moyen de 8,4 hl AP/ha

En chute de 18 % par rapport à la généreuse vendange 2016, la récolte charentaise paie le tribut d'un gel printanier massif. En partie compensé par des sorties abondantes sur les parcelles épargnées.
Par Alexandre Abellan Le 06 octobre 2017
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
À Cognac, un rendement moyen de 8,4 hl AP/ha
Pour la Station Viticole, le raisin idéal pour la distillation de Cognac affiche un titre alcoométrique potentiel entre 8,5 et 10,5 %, avec une acidité totale supérieure à 7,5 g/l H2SO4. - crédit photo : BNIC
A

Ayant débuté précocement, les vendanges touchent à leur fin pour la production des eaux-de-vie charentaises. Pressée par l’avancée de la pourriture grise, la récolte de Cognac peut aujourd’hui être estimée à 7,1 millions d’hectolitres de vin à distiller. Les derniers prélèvements de la Station viticole annoncent en effet « un rendement moyen, toutes situations confondues de 88 hl/ha, à 9,5 % vol. » Soit un rendement agronomique en baisse de 14 % par rapport à 2016, pour un titre alcoométrique en repli de 3 %.

S’il est « encore provisoire » (se basant sur 1 750 hectares récoltés, pour 80 500 ha cultivés en AOC Cognac), ce bilan « ne devrait toutefois plus beaucoup changer »* estiment les techniciens du Bureau national interprofessionnel de Cognac. Avec ces données agronomiques, le rendement après distillation devrait avoisiner 8,36 hectolitres d’alcool pur par ha. En baisse de 18 % par rapport à la récolte 2016 (-15 % par rapport à la moyenne décennale), ce rendement moyen ne représente que 70 % du plafond fixé par l’interprofession pour le millésime 2017 : 12 hl AP/ha.

Forte hétérogénéité

Mais certaines parcelles pourraient bien avoisiner ce rendement interprofessionnel. Celles épargnées par le gel du printemps affichent en effet des rendements moyens de 110-120 hectolitres, selon les observations de la Station viticole. Quand celles gelées tombent à 40-50 hl/ha. La gestion de l’hétérogénéité aura été au centre de cette campagne viticole, elle sera désormais au cœur de la campagne d’achat à venir. Même si la réserve climatique permettra de lisser ce petit volume mis en élevage.

 

* : Les prélèvements du 25 septembre estimaient le rendement à 90 hl/ha pour 9,4 % vol.
 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé