Accueil / Oenologie / Enfin une table de tri adaptée aux coopératives

Déchets verts
Enfin une table de tri adaptée aux coopératives

Répondant aux attentes des coopératives, Pera-Pellenc présente Kliner, une table de tri capable de traiter jusqu'à 70 tonnes par heure. La cave des vignerons de Puisseguin l'a déjà adoptée.
Par Marion Bazireau Le 02 octobre 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Enfin une table de tri adaptée aux coopératives
Rémi Niero (PDG Pera-Pellenc), Benjamin Maison (Directeur de la cave des vignerons de Puisseguin Lussac Saint-Emilion) et Stéphane Cottenceau (Responsable marketing Pera-Pellenc) devant la nouvelle table de tri Kliner. - crédit photo : Marion Bazireau
L

es tables de tri adaptées aux caves particulières sont nombreuses. « Mais jusqu’à présent aucun système ne convenait aux coopératives qui traitent des débits importants » rappelle Stéphane Cottenceau, responsable marketing Pera-Pellenc. Après deux ans de travaux sur un prototype à la cave des vignerons de Puisseguin Lussac Saint Emilion, Pera-Pellenc dévoile Kliner, une table à rouleaux capable de trier 30 à 70 tonnes par heure.

Kliner compte trois phases de rouleaux. Sur la première, la vendange est égouttée, tandis que les pétioles et autres déchets longs sont écartés. La vendange passe ensuite sur des rouleaux cribles fixes qui évacuent les déchets verts et les morceaux de bois. Les rouleaux de la fin de la table s’espacent ou se rapprochent tous seuls grâce à deux capteurs placés sous la table, associés à un logiciel et un moteur.

Zéro réglages

« Le logiciel analyse l’obstruction du faisceau entre le capteur récepteur, en début de table, et le capteur récepteur, en fin de table. Ce réglage automatique assure un tri performant, qu’importent le débit et la qualité de la vendange. Les cavistes n’ont plus aucun réglage à faire et ne sont pas obligés de rester à côté des conquêts » détaille Stéphane Cottenceau.

Benjamin Maison, Directeur de la cave de Puisseguin Lussac Saint-Emilion, a installé Kliner sous ses quatre égrappoirs. Désormais, toute sa vendange est triée. « Nous avons simplement dû rehausser nos égrappoirs de 50 cm. » Un rail a été installé entre les égrappoirs pour pouvoir y faire glisser les tables et les nettoyer facilement. « Il ne nous faut pas plus de 15 minutes, témoigne le directeur, conquis par son investissement. C’est assez impressionnant de voir la quantité de déchets verts que l'on retire. »

La Kliner sera présentée au SITEVI.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé