LE FIL

France

Les exportations de vin en hausse de 13 %

Mardi 12 septembre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

69 millions de caisses ont été exportées au premier semestre 201769 millions de caisses ont été exportées au premier semestre 2017 - crédit photo : DR
Au premier semestre 2017, les exportations de vin poursuivent leur tendance haussière en valeur. Les volumes sont également en hausse.

La Fédération des exportateurs de vins et spiritueux dresse un bilan positif du premier semestre 2017. « Les vins et spiritueux français poursuivent leur dynamique portée par la reprise de la croissance mondiale, y compris en Europe, mais également par l’attractivité et la disponibilité des millésimes 2014 et 2015 qui nous permettent de servir nos clients sur les différents marchés » se satisfait Antoine Leccia. Ainsi, les vins de Bordeaux voient leurs expéditions progresser de 9 % en volume et 23 % en valeur. De même la Bourgogne, stable en volume, gagne 10 points en valeur. À noter, la belle dynamique du Beaujolais : + 13 % en volume et + 20 % en valeur.

4 milliards d'euros exportés

Au global, les exportations de vins atteignent un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros (en hausse de 13 %) pour un volume de 69 millions de caisses exporté (en hausse de 5 %). Les bulles comme les vins tranquilles bénéficient de cette tendance positive. Les effervescents progressent de 10 % en volume et de 13 % en valeur tandis que les vins tranquilles performent de 5 % en volume et 13 % en valeur.

Sans grand changement, ces performances sont tirées par l’Amérique du Nord : les États-Unis enregistrent une hausse de 11 % en volume et 17 % en valeur à 1.5 milliard d’euros (vins et spiritueux confondus). La valeur du chiffre d’affaires du marché asiatique est strictement équivalente. Il est rendu actif par la zone Chine/Hong-Kong/Singapour en croissance de 18 % à 1.1 milliard d’euros.

Notons, le retour de la croissance en Europe (+ 6 %), avec le Royaume-Uni et l’Allemagne qui repartent sur une tendance positive (respectivement à + 4 et +1 %). Les expéditions vers l’Italie et l’Espagne progressent de 9 %.

Face à ce tableau très positif, la seule inquiétude des exportateurs vient de la valeur des devises. L’euro se raffermit face au dollar, au bain-marie chinois et à la livre britannique. Et Antoine Leccia de souligner : « Ce mouvement, s’il devait s'inscrire dans la durée, viendrait nécessairement peser sur la compétitivité de nos produits sur ces marchés leaders ».

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé