LE FIL

Aux quatre coins du monde

Le Cordon Bleu diffuse le savoir-faire français

Dimanche 03 septembre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Franck Ramage responsable du département vin du Cordon Bleu.
Franck Ramage responsable du département vin du Cordon Bleu. - crédit photo : © Le Cordon Bleu International 2017
Si le Cordon Bleu est surtout connu pour ses formations en gastronomie, il dispense également diverses formations sur le vin. Avec une approche moderne voulant allier les attentes des étudiants et la valorisation du savoir-faire français.

Dans quelques jours, les 22 étudiants de dix nationalités inscrits dans à la formation Métier du vin et management du Cordon Bleu partiront dans les vignobles pour donner leur premier coup de sécateur et participer aux vinifications. Durant 10 mois, ils vont explorer un tour à 360° du la production et de la commercialisation du vin. Cette formation, la plus longue dispensée par l’Ecole, illustre parfaitement la philosophie du Cordon Bleu : diffuser le savoir-faire français auprès d’un public international.

Et cela, il ne le fait pas qu’en France dans ses locaux parisiens. Mais dans la trentaine d’écoles réparties dans 20 pays qui rassemblent 20 000 étudiants de 100 nationalités différentes. Pour le vin, les formations s’adaptent à la culture locale et aux besoins du marché du vin. « En Australie, la formation est davantage accès sur la viticulture et l’œnologie, en Thaïlande, les cours sont orientés sur les accords mets et vins, à Londres, nous orientons sur les sujets business, en Chine, l’accent est mis sur la sommellerie » énumère Franck Ramage, responsable du département vin du Cordon Bleu.

Une approche plaisir de la dégustation

Cette ouverture se retrouve également dans l’approche qui est faite de la dégustation. Il ne s’agit ni de dispenser une approche scientifique comme dans le cadre du DUAD, ni de délivrer une approche cartésienne qui guide le WSET. « Nous dispensons une technique de dégustation organoleptique en incluant des mots relatifs aux sensations, au plaisir. Le but est que l’élève sache transmettre la passion, le plaisir à son auditoire » explique Franck Ramage.

Des formations de courtes durées

L’ouverture se traduit également dans la diversité des formations proposées. Il y en a pour tous les goûts et surtout toutes les contraintes (notamment pour ceux qui ont peu de temps disponibles). En témoigne, le lancement cette année du cours intensif d’œnologie, d’une durée de 50 heures en deux semaines.

Et même l’amateur peut y trouver son compte. Le Cordon Bleu organise en effet des cours du soir d’une durée de deux heures. Le lundi est réservé aux dégustations thématiques, le mardi est dédié aux techniques de vinification, le mercredi, les régions viticoles sont détaillées et le jeudi, la sommellerie est à l’honneur. L’Ecole propose enfin des formations sur les accords mets/vins et même des voyages dans les vignobles proches de Paris.

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé