Accueil / Commerce/Gestion / Nouvelle fusion de coopérative dans le Gard

Economies d’échelle
Nouvelle fusion de coopérative dans le Gard

Basés à Jonquières-Saint-Vincent, les Vignerons créateurs viennent d'absorber la coopérative de Bouillargues qui était descendue en-dessous d'un seuil critique.
Par Bertrand Collard Le 18 août 2017
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Nouvelle fusion de coopérative dans le Gard
Les Vignerons créateurs et le Cellier des Vestiges Romains ont voté leur fusion. - crédit photo : Vignerons Créateurs
L

e 28 juillet, les assemblées générale des Vignerons créateurs et du Cellier des Vestiges Romains ont voté leur fusion. La décision a pris effet au 1er août. Basés à Jonquières-Saint-Vincent dans le Gard, les Vignerons créateurs ont absorbé le Cellier, la coop de Bouillargues, à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Jonquières.

En un temps record

« La décision date du mois de mai. Nous avons fusionné en un temps record. La cave de Bouillargues avaient atteint de seuil critique de 20 000 hl en-dessous duquel une coopérative n’est plus viable », souligne Bruno Manzone, président des Vignerons créateurs. « Nous étions devenus trop petits pour être rentables », confirme Delphine Fernandez qui était vice-présidente du Cellier des vestiges romains.

Depuis la fusion, des départs volontaires parmi les employés de la cave de Bouillargues ont permis de réduire les charges fixes.

Avant la fusion, les Vignerons créateurs comptaient 125 adhérents pour une récolte moyenne de 70 000 hl. Depuis, ils sont 150 pour une production comprise entre 90 000-95 000 hl.

Notre cheval de bataille, c'est le vrac

La coopérative vinifie ses vins sur trois sites : à Jonquières-Saint-Vincent, Bellegarde et Bouillargues.

« Notre cheval de bataille, c’est le vrac, indique Bruno Manzone. Nous avons des partenariats solides avec le négoce. Nous sommes en contact permanent avec nos acheteurs pour produire les vins qu’ils demandent. Nous allons renforcer ces liens car cette fusion nous donne l’opportunité d’élargir notre base d’approvisionnement. »

Les Vignerons créateurs produisent 25 000 et 27 000 hl de Costières de Nîmes par an, un peu de Côtes-du-Rhône, et tout le reste en IGP pays d’Oc et Gard.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé