LE FIL

Yaron Herman

« La musique et le vin sont faits pour s’entendre »

Vendredi 21 juillet 2017 par Alexandre Abellan

Déjà venu au Festival en 2013, avec son quartet, le musicien enchaîne les festivals d’été, de Marciac à Montpellier, pour son plus grand plaisir. « Plus on a de culture dans notre époque, mieux c’est » lance-t-il.
Déjà venu au Festival en 2013, avec son quartet, le musicien enchaîne les festivals d’été, de Marciac à Montpellier, pour son plus grand plaisir. « Plus on a de culture dans notre époque, mieux c’est » lance-t-il. - crédit photo : Julien Mignot
À guichets fermés, le pianiste jazz va donner son interprétation du château Angélus. Distribuant des notes bleues et non des notes sur 100, dans le cadre du Saint-Émilion Jazz Festival.

« L’alchimie de la vinification et de la composition est très similaire. Du terroir à l’inspiration, ce sont à peu près les mêmes choses qui font la réussite d’un vin et d’un concert » philosophe le pianiste Yaron Herman, qui mettra ses principes demain en application, jouant au château Angélus dans le cadre du Saint-Émilion Jazz Festival (21 au 23 juillet). Affichant, complet son concert/dégustation promet d’être l’un des moments phare de cette sixième édition. En attendant, le pianiste s’amuse des proximités de vocabulaire entre les arts lyriques et œnologiques : « notes, harmonies, résonances… Le langage est commun, les mondes de la musique et du vin sont faits pour s’entendre ! »

"Sentiment à partager"

Seul au piano, Yaron Herman devrait prendre une direction musicale qui s’annonce des plus intuitives, suivant son improvisation et l’atmosphère. « Les choses vont apparaître, venant de tous les éléments qui font une idée, un sentiment à partager » glisse-t-il. Artiste de jazz moderne, il est connu pour ses reprises éclectiques, allant de Toxic de Britney Spears à No surprises de Radiohead. Ce qui pourrait déboucher sur le thème de James Bond, le château Angélus apparaissant dans la série cinématographique.

Amateur de vins, Yaron Herman espère bien repartir avec quelques bouteilles du grand cru classé, n’ayant pour l’instant eu qu’une fois l’occasion d’en goûter un flacon.

1 500 bouteilles en trois jours

La sixième édition du Saint-Émilion Jazz Festival se déroulera entre le bar à vins du parc Guadet et la grande scène des douves du palais cardinal. Chaque jour une quinzaine de viticulteurs proposeront à la dégustation une vingtaine de vins au verre des appellations Lussac, Puisseguin Saint-Émilion et Saint-Émilion Grand Cru (vendus 3, 4 ou 5 €/verre). Organisé par le Conseil des Vins de Saint-Émilion, cet évènement a représenté 1 500 bouteilles dégustées l’an dernier.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé