LE FIL

Champagne

Neuf chercheurs scrutent le métier de vigneron

Mardi 18 juillet 2017 par Aude Lutun

Aurélie Melin, coordinatrice du projet et ethnographe à la Villa Bissinger : 'L’objet de cette étude est de voir l’évolution du métier de vigneron champenois sur le plan social, juridique, économique et technique.'Aurélie Melin, coordinatrice du projet et ethnographe à la Villa Bissinger : 'L’objet de cette étude est de voir l’évolution du métier de vigneron champenois sur le plan social, juridique, économique et technique.' - crédit photo : DR
Un projet interdisciplinaire regroupant neuf chercheurs se penche sur l’évolution du métier de vigneron en Champagne depuis 1945. Publication des travaux en 2019.

Le programme « Univigne, un univers en mouvement » mobilise des neuf chercheurs de l’université de Reims, de l’école de commerce Néoma, de la Villa Bissinger d’Ay – porteuse du projet -, et de l’historien parisien Yves Tesson. « De nombreux travaux ont été menés sur le produit final, le Champagne, mais pas sur les viticulteurs, précise Aurélie Mélin, coordinatrice du projet et ethnographe à la Villa Bissinger. L’objet de cette étude est de voir l’évolution du métier de vigneron champenois sur le plan social, juridique, économique et technique. Nous souhaitons avoir le point de vue le plus interdisciplinaire possible ».

La phase de terrain, avec la rencontre de nombreux acteurs, est presque terminée. Les chercheurs aimeraient néanmoins élargir la collecte d’informations et vont solliciter tous les viticulteurs qui le souhaitent à répondre à un questionnaire d’une quinzaine de minutes après les vendanges.

" La vision du terroir prend de l’ampleur "

A mi-chemin de l’étude, qui fera l’objet d’un colloque début 2019 et d’une publication en août 2019, quelles sont les principales évolutions du métier identifiées ? « On perçoit une réelle inquiétude sur le foncier et sur le risque de morcellement des exploitations, note Aurélie Mélin. Sur le plan sociétal, ils se sentent attaqués en tant qu’utilisateurs de produits phytosanitaires alors que leurs pratiques ont beaucoup évolué depuis quinze ans. Dans cette région d’assemblage, la vision du terroir prend de l’ampleur avec le développement de cuvées parcellaires. De nouveaux collectifs émergent pour développer les ventes et la communication. Et sur le plan institutionnel, les catégories RM, RC, etc, ne semblent plus coller à la réalité ». Pour montrer la réalité et le sens du métier de vigneron, le programme Univigne devrait réaliser cinq petits films de 5 à 10 minutes, avec des portraits de vignerons en train de tailler, lier, rogner, travailler le sol, etc.

En marge de ce travail, la Villa Bissinger va proposer début 2018 une exposition photographique sur le métier de chercheur, dont le quotidien reste assez méconnu du grand public.

 

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé