LE FIL

Vin et prose

L’OIV récompense un livre sur l’histoire des femmes et de la vigne

Lundi 05 juin 2017 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 09/06/2017 12:30:35

Détail de la couverture du livre de Jean-Louis Escudier,  'les Femmes et la vigne – Une histoire économique et sociale (1850-2010)' paru aux éditions aux Presses Universitaires Du Midi.Détail de la couverture du livre de Jean-Louis Escudier, 'les Femmes et la vigne – Une histoire économique et sociale (1850-2010)' paru aux éditions aux Presses Universitaires Du Midi. - crédit photo : DR
L’organisation internationale a remis ses prix durant son congrès annuel qui se tenait en Bulgarie. Parmi les dix prix, une étude de genre est récompensée.

Le 31 mai à Sofia en Bulgarie, le Jury International de l’OIV a attribué dix prix et huit mentions spéciales parmi soixante-cinq ouvrages en compétition, dix-neuf pays représentés. Le livre, "les Femmes et la vigne – Une histoire économique et sociale (1850-2010)", est récompensé du prix « Histoire ». Son auteur, Jean-Louis Escudier, chargé de recherches CNRS au laboratoire d’économie théorique et appliqué à Montpellier, y retrace la place de la femme dans la viticulture. L’ouvrage a été salué car il existe très peu d’études de genre dans le secteur viticole, notamment parce que les femmes sont rarement citées dans les archives. Le livre d’ailleurs met en exergue ce rôle à la fois très présent et très discret des femmes dans la viticulture.

Parmi les lauréats se trouvent d’autres Français.

« Le Vin & le Sacré - A l'usage des hédonistes, croyants ou libres penseurs » d’Evelyne Malnic reçoit le prix histoire, littérature et beaux-arts.

« De l’Œnologie à la Viticulture » d’Alain Carbonneau, Jean-Louis Escudier (NDLR : homonyme du premier cité) est récompensé d’une mention spéciale œnologie.

« The Wine Value Chain in China. Consumers, Marketing and the Wider World » obtient une mention spéciale économie vitivinicole. Il s’agit d’une étude impliquant plusieurs auteurs internationaux dont le champenois Davide Ménival.

« Le vin, entre nature & culture » d’Azélina Jaboulet-Verscherre est couronné de la mention spéciale littérature.

Les cépages autochtones sont aussi mis en valeur : la mention découverte et présentation des vins va à « A la rencontre des cépages modestes & oubliés, L’autre goût des vins » d’André Deyrieux.

Enfin l’œuvre collective, « Les Rencontres du Clos-Vougeot. Vin et civilisation, les étapes de l'humanisation » est récompensée de la mention Actes de Symposia. Jocelyne Pérard et Maryvonne Perrot ont dirigé les auteurs.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé