LE FIL

Lidl

Bernard Magrez vante les mérites de travailler avec l'enseigne

Vendredi 02 juin 2017 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 03/06/2017 09:12:15

Bernard Magrez : « C’est une enseigne qui comprend le consommateur. C’est rare. En tant que fournisseur, à chaque fois que je contacte l’équipe Lidl, j’apprends quelque chose. Ce qui est appréciable. Enfin, travailler avec Lidl veut dire que l’on travaille dans 5 ou 6 pays. C’est considérable ! ».
Bernard Magrez : « C’est une enseigne qui comprend le consommateur. C’est rare. En tant que fournisseur, à chaque fois que je contacte l’équipe Lidl, j’apprends quelque chose. Ce qui est appréciable. Enfin, travailler avec Lidl veut dire que l’on travaille dans 5 ou 6 pays. C’est considérable ! ». - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Toujours aussi prompt à encenser le vin, produit à l’origine de sa stratégie de positionnement, Lidl mitonne une foire aux vins aux petits oignons. Et invite Bernard Magrez en caution bordelaise.

Le vin a été le point de départ de la stratégie de Lidl, initiée il y a cinq ans. Une stratégie de montée de gamme, visant tout public et un travail de relation commerciale fair-play. Autant dire que l’enseigne apporte un regard bienveillant sur ce produit qui bénéficie de quatre foires aux vins par an. Et met le paquet quand il s’agit de présenter sa foire aux vins d’automne. Ce 1er juin, pour la présentation de sa sélection, Lidl avait choisi pour décor le musée des archives nationales et pour invités Philippe Geluck et Bernard Magrez (était aussi présent, mais discret, Jean-Claude Mas). Ce dernier, dont le Château Fombrauge 2015 fait partie de la sélection d’automne, a loué la chaîne. « C’est une enseigne qui comprend le consommateur. C’est rare. En tant que fournisseur, à chaque fois que je contacte l’équipe Lidl, j’apprends quelque chose. Ce qui est appréciable. Enfin, travailler avec Lidl veut dire que l’on travaille dans 5 ou 6 pays. C’est considérable ! ».

Prix départ : 1,49 euros

La foire aux vins d’automne, qui se tiendra à partir du 6 septembre jusqu’à épuisement des stocks, proposera 140 vins sur 5 000 dégustés. Le plus petit prix sera à 1,49 euro, un vin faisant partie de la sélection « Les Inspirations », des vins choisis pour leur excellence. Cette sélection se compose de 19 vins rouges, 12 vins blancs et 4 effervescents. La Foire aux vins sera également sur le web à travers une boutique en ligne, fonctionnant sur le principe du « click and collect ».

Face au gel, avancée des commandes

Pour Lidl, la foire aux vins prendra une nouvelle ampleur cette année. L’enseigne ouvre en effet des magasins à Washington. Pour la chaîne qui se targue d’organiser 28 FAV dans le monde, la conquête de l’Ouest est un nouveau tournant qui permettra d’expédier sa sélection par-delà l’Atlantique. Et de faire profiter aux producteurs partenaires de l’ouverture de ce marché. Comme Michel Biero, co-gérant de Lidl France, l’enseigne est attachée à ses relations avec ses fournisseurs. « Nous sommes fiers d’être considérés comme un partenaire. Nous n’avons jamais cassé un marché. Et nous accompagnons la viticulture dans les bons comme dans les mauvais moments ». Face à la vague historique de gel, Lidl a décidé d’avancer ses commandes pour « donner plus de visibilité et garantir les achats » aux producteurs. Et aussi sans doute, poser ses pions avant que les prix ne s’envolent…

Le chat mis en boîte

Lors de la présentation à la presse de la Foire aux vins Lidl, Philippe Geluck a présenté une nouvelle déclinaison d’un rosé vendu sous la marque « Le Chat ». Après la version pour accompagner le barbecue, et celle à déguster sur glaçons, la maque se décline en wine in box de 3 litres. Ce nouveau Chat-pitre est un côte du Tarn associant du malbec et du gamay. Le dessinateur a expliqué s’être beaucoup amusé à dessiner sur la belle surface qu’offre le carton d’un wine in box.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé