LE FIL

Foires aux vins

L’occasion pour Netvin de gagner en notoriété

Jeudi 01 juin 2017 par Marion Bazireau

Jean-Rémy Lacaille, directeur de Netvin, et Juliette Bienvenu, responsable e-commerce, entendent profiter de la foire aux vins d'automne pour se faire connaître.Jean-Rémy Lacaille, directeur de Netvin, et Juliette Bienvenu, responsable e-commerce, entendent profiter de la foire aux vins d'automne pour se faire connaître. - crédit photo : Marion Bazireau
Pour sa première « vraie » foire aux vins, du 6 septembre au 11 octobre, le caviste en ligne Netvin.com, devenu filiale de la Compagnie Médocaine des Grands Crus, espère se faire connaître du grand public.

Il y a trois ans, la Compagnie Médocaine des Grands Crus, filiale d’AXA Millésimes, a racheté Netvin.com, caviste en ligne fondé par Guy Jeunemaître, il y a 15 ans.

Le site a subi un profond relifting; la gamme aussi. « Nous proposons une majorité de Bordeaux, mais nous essayons de plus en plus de répondre à la demande de visiteurs qui recherchent de bons rapports qualité/prix dans des appellations moins prestigieuses et peu connues, telles que Grignan les Adhémar ou les Costières de Nîmes », détaille Juliette Bienvenu, responsable e-commerce.

L’objectif est désormais de gagner en notoriété. « Les anciens connaissent Guy Jeunemaître, spécialiste de la vente par correspondance et des primeurs depuis 1970. Aujourd’hui nous souhaitons nous faire connaître du plus grand nombre, en nous positionnant comme dénicheurs de pépites ». Plusieurs stratégies sont mises en oeuvre : un partenariat avec le Point, du référencement payant, des campagnes d’e-mailing, ou encore l’ouverture de comptes sur les réseaux sociaux.

Une première « vraie » foire aux vins

Du 6 septembre au 11 octobre, la « première vraie foire aux vins » du caviste en ligne sera également l’occasion de marquer les esprits. Netvin.com a sélectionné 109 références, dont 65 références à moins de 15€. Il mettra en avant 30 produits d’appel, coups de cœur des dégustateurs.

« Nous proposons des vins peu vendus en ligne, tels que le Château des Coccinelles ou le Château Pibran. Bien sûr, nous avons également retenu les belles références de Bordeaux ou de Bourgogne. Il y en a pour tous les porte-monnaies, de 3,90€ à 430€.Toutes ces bouteilles sont disponibles à l’unité. La livraison est gratuite dès 150€ d’achat ». Le tiers de cette sélection est issue de l’agriculture raisonnée, bio ou biodynamique, et toutes les régions sont représentées, « sauf la Champagne, que nous sommes en train de retravailler. Auparavant nous ne proposions que les grandes marques, nous cherchons désormais de plus petits récoltants, pour proposer des vins inédits », explique Juliette Bienvenu. L’équipe de Netvin.com a également sélectionné des vins espagnols, italiens et portugais. Depuis le début d’année, elle a référencé beaucoup de vins européens. Le caviste en ligne recherche désormais des producteurs d’Amérique du Sud, d’Océanie et d’Afrique du Sud.

+560 % de chiffre d’affaires en un an

La responsable e-commerce ne dévoile pas le chiffre d’affaires de netvins.com. « Ça ne signifierait pas grand-chose car il est en pleine évolution : de mars 2016 à mars 2017, il a progressé de 560 % ». Netvin.com accueille aujourd’hui 25 000 visiteurs uniques par mois. Les clients du site sont fidèles : ils réalisent entre 2 et 3 commandes par an. 20 % sont parisiens. « Beaucoup réservent leurs bouteilles sur notre site et vont les récupérer dans une de nos trois caves parisiennes, où ils recueillent des conseils, notamment sur les accords mets/vins ». Pour les aiguiller, Netvin.com propose également à ses visiteurs un chat en ligne. L’entreprise vient enfin d’ouvrir un point d’accueil à Blanquefort, dans son entrepôt. « Si les clients sont au rendez-vous, nous ouvrirons certainement une vraie boutique ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé