Accueil / Commerce/Gestion / Les cavistes contre l'uberisation de leur profession

Vente de vin en ligne
Les cavistes contre l'uberisation de leur profession

Prenant à partie une plateforme du groupe Ricard, le syndicat des cavistes se positionne contre une banalisation de son conseil et une réduction de la concurrence aux prix.
Par Alexandre Abellan Le 24 avril 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les cavistes contre l'uberisation de leur profession
« La multiplication des sites de ventes en ligne est un sujet qui, comme la naissance de la grande distribution un demi-siècle plus tôt, contraint les cavistes à riposter par des stratégies adaptées » indique le SCP. - crédit photo : Groupe Pernod
R

éunie aujourd’hui dans le Médoc (au château du Taillan), l’assemblée générale du Syndicat Cavistes Professionnels (SCP) ne manquera pas de se pencher sur la concurrence croissante des sites de vente en ligne. Dernier bouc émissaire de ces interrogations, le site LesNouveauxCavistes.com devrait en prendre pour son grade. Si elle se limite au référencement de champagnes et spiritueux proposés par ses vendeurs partenaires, la plateforme symbolise les risques de dérive du commerce internet, pour ne pas dire d’ubérisation du métier. Dénonçant une « concurrence par le bas », un billet d’humeur du SCP s’inquiète d’une réduction de la diversité de l’offre et des services aux prix (« argument clairement négatif pour les cavistes »). Ne cachant pas son hostilité au site, le conseil d’administration du syndicat demande donc aux 5 700 cavistes de France « de réfléchir judicieusement aux sollicitations qui leur sont faites de la part des multiples places de marché et de veiller à ne pas se tirer inconsciemment une balle dans le genou ».

Échanges virils

Cet appel à peine voilé au boycott s’appuie sur un échange épistolaire à fleurets mouchetés entre le SCP et le groupe Ricard, qui est à l’origine de la plateforme LesNouveauxCavistes.com (lancée fin 2016). Dans sa lettre de février, le caviste Yves Legrand, président du SCP, interpelle le groupe en estimant que ce service laisse « clairement à penser que vous voulez désormais faire le métier de vos clients, c’est-à-dire notre métier analyse le CA du SCP ».

Ce à quoi Philippe Savinel, PDG de la société Ricard (filiale du groupe Pernord-Ricard), rétorque en mars y voir « au contraire une véritable opportunité pour les cavistes de développer leurs ventes. Au demeurant, notre souhait sincère est de voir progresser significativement ce canal de distribution. » Réponse qui ne convainc pas le SCP. « Ce service complémentaire proposé aux cavistes repose sur la caution que de vrais cavistes pourraient apporter à l’ensemble, et qui profiterait finalement à d’autres distributeurs (sociétés de négoce, épiceries ou des sites internet qui n’ont rien à voir avec la profession) » regrette le syndicat.

À noter que ce n’est pas la première fois que le SCP s’attaque, dans les propos, à un opérateur du web. Il y avait eu avec la prise à partie de VentePrivée.com en 2014 (le déstockeur ayant alors été qualifié de « parasite […] irrespectueux des produits et des clientèles »).

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (2)
LE CLERC Dominique Le 02 mai 2017 à 09:25:30
Il en est de m?me avec le site plugwine pro qui est en fait une ?manation des groupes de gd ( il suffit de voir les moyens mis en oeuvre au niveau de la communication, mailings, courriers, relances t?l?phoniques) qui sous couvert de service aux cavistes vise ? les court-circuiter ? moyen terme, en s'adressant directement ? leur client?le ? travers les produits que les cavistes auront valoris?s. Il en sera de m?me pour les producteurs qui auront choisi ce mode de distribution. Il est toujours mieux pour son ind?pendance d'avoir beaucoup de clients, qu'un seul.
Signaler ce contenu comme inapproprié
Philippe Le 29 avril 2017 à 10:49:09
Vous n'avez qu'? arr?ter de vendre des produits industriels et sans ?me... La vocation du produit industriel est de finir sur les rayonnages de la GD, qui transforme tout ce qu'elle touche en merde, d?grade les produits, l'environnement et la soci?t?.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé