LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Concours packaging

Autajon récompense l'étiquette à gratter

Lundi 10 avril 2017 par Juliette Cassagnes
Article mis à jour le 13/04/2017 09:11:32

Au centre, la gagnante du concours d'étiquettes lancé pour la première fois par Autajon: Estelle Corlosquet. A sa droite, Thomas Montagne et Gilles Poncato.
Au centre, la gagnante du concours d'étiquettes lancé pour la première fois par Autajon: Estelle Corlosquet. A sa droite, Thomas Montagne et Gilles Poncato. - crédit photo : J.Cassagnes
L'entreprise Autajon étiquettes a organisé, en phase avec les Rencontres nationales des Vignerons indépendants 2017, un concours à l'intention des designers professionnels ou amateurs sur le thème « casser les codes ».

Intitulé « Wilaaw », pour « Wine labels Autajon awards », les candidats au concours organisé par Autajon en octobre 2016 devaient concevoir des projets d'habillages de bouteilles de vin, sans aucune contrainte de texture, couleur, volume, ou typographie. Ils avaient le choix entre trois gabarits : une bouteille de rosé, une de vin rouge, ou une d'effervescent.

A LIRE AUSSI

Vins et spiritueux
Des rencontres packaging au goût d’innovation
Rencontres nationales des VIF 2017
Casser les codes sans trop de casse

Entre octobre et décembre 2016, 300 projets ont été reçus ; sur ce total, 50 ont été retenus par les professionnels graphistes de l'entreprise, puis soumis au vote de vignerons. Cinq jurys composés d'une dizaine de professionnels issus de 5 vignobles distincts, ont ainsi choisi les meilleures créations, en février 2017.

Le premier prix, doté de 1 500 €, a été décerné à Estelle Corlosquet pour son projet « transparence-effervescent ». Il permet de découvrir l'étiquette en plusieurs étapes, en laissant le client la gratter afin de pouvoir lire le nom du vin qu'on lui offre :

Le second prix a été attribué à Camille Maisons, pour « Bulles opposées » : un effervescent qui mêle deux mondes de la bulle, celui du cola et celui du champagne...

Le troisième prix a récompensé le projet d'Eric Royou, pour « voilà l'été – rosé parasol » : le consommateur « s'approprie » l'étiquette en la touchant, en soulevant une première partie qui en dévoile une autre, rappelant le parasol, l'été.

L'annonce des lauréats et la remise des prix ont eu lieu ce mardi 4 avril 2017, à Narbonne, en présence de Thomas Montagne, président des VIF et Gilles Poncato, directeur commercial du groupe Autajon, lors des Rencontres nationales 2017 sur le thème "Casser les codes". Les créations seront, pour certaines, mises en vente par leur auteur.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé