LE FIL

Brexit

Le négoce européen réclame une période de transition

Mercredi 29 mars 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Les vins européens représentent 55 % des importations britanniques de vin.
Les vins européens représentent 55 % des importations britanniques de vin. - crédit photo : DR
L’organisation européenne du négoce milite pour protéger le marché libre entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne. Et plaide pour qu’une période de transition soit aménagée pour préserver les économies de part et d’autre de la Manche.

Le Comité européen des entreprises du vin (CEEV) sera attentif à ce qu’il n’y ait pas d’entrave au commerce du vin entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne. C’est en substance le message que souhaite passer l’organisation alors que Teresa May a invoqué ce 29 mars l’article 50 du traité européen, lançant le processus du Brexit.  « Pour permettre aux entreprises et aux administrations de s’adapter au nouveau système -un futur accord de libre-échange entre l’Union européenne et la Grande-Bretagne-, il est fondamental que les négociateurs s’accordent sur une période de transition jusqu’à l’entrée en vigueur de cet accord. Cette période permettra de réduire l’incertitude autant que possible » souligne Ignacio Sanchez Recarte, secrétaire général du CEEV.

Les vins européens représentent 55 % des importations britanniques de vin. Et Jean-Marie Barillère, président du CEEV, de rappeler : « s’assurer d’un commerce fluide est important à la fois pour l’Union européenne et pour l’économie britannique ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé