LE FIL

Terre du Midi

Xavier de Volontat souhaite une pérennité du projet

Vendredi 31 mars 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Xavier de Volontat, président du CIVL, n'entre pas dans une guerre des organisations viticoles dans le cadre du projet Terre du Midi.
Xavier de Volontat, président du CIVL, n'entre pas dans une guerre des organisations viticoles dans le cadre du projet Terre du Midi. - crédit photo : DR
Le président du CIVL se montre ouvert à une gouvernance de l’IGP Terre du Midi par InterOc.

Pays d’Oc, les Vignerons indépendants et les Vignerons coopérateurs ont annoncé récemment leur volonté de faire naître l’IGP Terre du Midi. Ce projet de création ex-nihilo d’une IGP était porté par les IGP de département (Aude, Hérault et Gard), dont la gouvernance est assurée par le CIVL. Après avoir consulté son conseil d’Administration, le président de l'interprofession des vins du Languedoc annonce qu’il est en accord avec une gouvernance par InterOc de l’IGP Terre du Midi. « Peu importe qui gère cette nouvelle IGP, l’important c’est de parvenir à une réussite du projet dans le souci de l’intérêt collectif » explique Xavier de Volontat.

Réservée aux vins d'assemblage

Par rapport au projet annoncé par Pays d’Oc, les Vignerons indépendants et les Vignerons coopérateurs, le président du CIVL annonce qu'il souhaite que Terre Midi soit réservée aux vins d’assemblage et non aux vins de cépages comme le proposent les trois organisations. « Sinon, l’IGP Terre du Midi risque de faire du tort aux vignerons qui produisent des vins de cépage » explique Xavier de Volontat. Il demande aussi à ce que le cahier des charges permette les mentions complémentaires « Aude », « Hérault » et «Gard », des références géographiques auxquelles sont attachés certains opérateurs.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé