LE FIL

Vins et spiritueux

Le palmarès du Concours Général Agricole 2017

Lundi 27 février 2017 par Alexandre Abellan

Samedi et dimanche derniers, quelques milliers de jurés amateurs et professionnels se sont réunis Porte de Versailles pour départager les vins de la France entière. Les spiritueux ont été jugés ce lundi.Samedi et dimanche derniers, quelques milliers de jurés amateurs et professionnels se sont réunis Porte de Versailles pour départager les vins de la France entière. Les spiritueux ont été jugés ce lundi. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
D’or, d’argent ou de bronze, les médailles à la feuille de chêne du 126ème CGA viennent d’être distribuées.

Tout juste établie, la liste des vins et eaux-de-vie médaillés par le Concours Général Agricole est déjà publiée sur son site. Se tenant à l’occasion du Salon International de l’Agriculture, sa finale a récompensé le quart des vins AOP et IGP soumis dans l’ensemble du vignoble (du chasselas alsacien au muscat des Beaumes-de-Venise). Présentant ses médailles comme un signe distinctif de la qualité des terroirs, le CGA estime, d’après sondage, que la moitié des consommateurs français ont acheté un produit récompensé dans l’année. Avec 79 % d’achats pour les vins, qui représentent le gros du concours. Rapportant que 70 % des Français interrogés seraient prêts à payer plus pour un produit médaillé du CGA une fois qu’ils en connaissent les critères, les organisateurs ont déployé des supports de présentation dans le salon parisien (voir ci-dessous).

"Assurer l’indépendance"

Le CGA est de loin le premier concours de dégustation de vins en France, comptant 17 000 vins présentés pour plus de 3 000 jurés sollicités durant les étapes de présélection et la finale parisienne (où 8 000 vins « montent » à la capitale). L’édition 2017 était placée sous le signe du renouvellement des engagements d’exigence de l’institution. Un renforcement des précautions faisant suite au coup de semonce qu’a été, l’an dernier, la première annulation d’un palmarès du CGA. Les médailles distribuées aux vins de Pécharmant en 2014 ont été annulées par le Tribunal Administratif qui a jugé le jury litigieux. « Il y a un travail permanent pour apporter les assurances d’indépendance par tous les moyens, du prélèvement chez le producteur à la mise en marché, même à l’export » maintient Benoît Tarche, le commissaire général du CGA.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé