Accueil / / Vins effervescents : l'AOC Cerdon attaque (de nouveau) la Clairette de Die (rosée)

Vins effervescents : l'AOC Cerdon attaque (de nouveau) la Clairette de Die (rosée)

Par Vitisphere Le 22 février 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vins effervescents : l'AOC Cerdon attaque (de nouveau) la Clairette de Die (rosée)
E

nième rebondissement dans l'affaire qui oppose le syndicat de viticulteurs du Bugey (Ain), producteurs du Cerdon, à celui des viticulteurs du diois, producteurs de la Clairette de Die (Drôme). Après deux contestations émises dans le cadre des Procédures nationales d'opposition, en 2015 et en 2016, les vignerons du Bugey ont décidé de contrer une nouvelle fois la décision d'autorisation de production de la Clairette de Die rosée. Ils ont déposé, mi-janvier 2017, un recours devant le Conseil d'Etat contre l'arrêté autorisant les viticulteurs de la Clairette à élaborer cet effervescent. Ces derniers ont été autorisés à en produire en septembre 2016 par l'Inao, puis en novembre 2016 par un arrêté du ministère de l'agriculture.

Les arguments contenus dans le recours portent sur plusieurs points : un vice de forme, par l'absence d'information aux opposants et l'absence de pièces obligatoires aux Journaux officiels de la PNO, l'absence d'étude d'impact, et enfin la méconnaissance des règles de reconnaisance des AOC. « Celle-ci suppose l'existence d'un usage ancien, loyal et constant. Or la notion de constant n'est pas respectée. Car il s'agit bien de la création d'une couleur avec un nouveau cépage non utilisé jusqu'alors dans cette production de Clairette de Die », a déclaré Eric Angelot, président du syndicat des vins du Bugey, lors de l'AG.

 

Source : Vitisphere. Photo : Jaillance.

 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé