Accueil / / Chine : Les revers du vignoble chinois avec le retrait du projet Wei Long [exclusif]

Chine : Les revers du vignoble chinois avec le retrait du projet Wei Long [exclusif]

Par Alexandre Abellan Le 18 février 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Chine : Les revers du vignoble chinois avec le retrait du projet Wei Long [exclusif]
E

n conséquence de petites vendanges successives et d’un marché national toujours plus ouvert aux vins importés, Wei Long Grape Wine vient d’annoncer l’arrêt de deux projets d’introduction en Bourse liés aux vins. Le groupe chinois met ainsi un terme à ses ambitions de produire 40 000 tonnes de vin bio en Chine, et de se construire sur-mesure un réseau de commercialisation (de la distribution à la vente). « Ce changement de stratégie est lié au changement du marché chinois pour le vin » résume le service économique de l’ambassade française, se basant sur le site WineInfo.

Wei Long Grape Wine a en effet jugé qu’entre la succession d’aléas climatiques ayant pesé sur le vignoble chinois et le développement de la consommation des vins importés, ses projets devaient être révisés. N’étant pas en reste, le groupe chinois a annoncé fin 2016 son achat de 484 hectares de vigne (et 605 ha de terrain) en Australie. Comme le précise Decanter China, Wei Long prévoit de se construire une winery pour 60 000 tonnes de vin par an. Cette stratégie compte mettre à profit l’accord de libre-échange entre la Chine et l’Australie : à partir de 2019, les droits de douane des vins australiens vers le marché chinois seront nuls.

Source : Vitisphere. Photo : Logos bio en Chine (Ambassade de France).

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé