LE FIL

Salon méditerranéen

L’objectif des 20 000 visiteurs devrait être atteint à Vinisud

Mercredi 25 janvier 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

L’objectif des 20 000 visiteurs devrait être atteint à Vinisud
- crédit photo : Vinisud
Vinisud ouvre ses portes le dimanche 29 février. Et les tendances sont au vert pour cette édition qui marque l’annualisation du salon.

« Le ratio entre le nombre d’exposants et le nombre de visiteurs sera bon » se félicite Ahmad Monhem, directeur de Vinisud. 922 exposants seront présents (dont 160 exposants étrangers) pour « 20 000 visiteurs » pronostique Ahmad Monhem, expliquant que le nombre de visiteurs préenregistrés est en avance par rapport à l’édition précédente. Si exposants et visiteurs sont donc moins nombreux que l’an passé, leur nombre est dans la droite ligne des objectifs que s’était fixé Vinisud. « Nous tablions sur une fourchette de 900 à 1 000 exposants et 20 000 visiteurs » précise-t-il.

43 entreprises de la Nouvelle Vague

L’édition 2017 sera marquée par deux nouveautés qui ont trouvé une adhésion plutôt positive. L’espace la Nouvelle vague présentera 43 jeunes entreprises. À l’espace œnotourisme, une douzaine de prestataires seront présents. Il sera également possible de découvrir les offres oenotouristiques des vignerons en flyers ou vidéos. 12 producteurs seront là pour présenter les cépages anciens à l'invitation de Wine Mozaïc. Et 400 importateurs ou distributeurs étrangers seront sur site, soit à l'invitation de Vinisud, soit de celle de Sud de France à travers le Forum international d’affaires. Ces étrangers seront « chouchoutés » : un restaurant gastronomique placé sous la houlette de trois chefs étrangers qui officieront chacun un jour. « Nous réservons un bel accueil à nos acheteurs » souligne Ahmad Monhem, qui se dit satisfait de la délégation asiatique qui sera bel et bien présente malgré les festivités du nouvel an. « Nous aurons un journaliste Hongkongais, un Chinois, un Sud-Coréen et un Japonais » précise le directeur.

Enfin, 1 200 échantillons seront à découvrir à l’espace méditerranéen et 45 Wine in box à l’Open Wine Box, espace de dégustation dédié aux vins en boîte (organisée par Vitisphere).

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Pat des corbieres Le 31 janvier 2017 à 19:25:49
A qui profite VINISUD!!!! Mardi AM étant sur Montpellier , j'ai pensé faire un petit tour à Vinisud . Depuis quelques jours l'organisation de Vinisud me sollicitait pour 1 invitation à cette manifestation , donc 48h avant je réponds favorablement et j'obtiens un code afin d'avoir un badge gratuit. je me présente à l'entrée Nord où 2 hôtesses pas si charmante que ça d'ailleurs avaient l'air de s'ennuyer . C'est vrai qu'il n'y avait pas foule , j'étais seul dans le hall ."Nom , Prénom , adresse, raison sociale, Code d'invitation", impossible de me localiser après plusieurs minutes de recherche , je demande à voir la Directrice des droits d'entrées et là elle me rétorque que bien qu'ayant obtenu un code d'invitation je n' étais pas allé jusqu'à la fin du questionnaire et donc l'entrée n'était pas validée( BUT , fin du questionnaire acheter le catalogue officiel de VINIsud 15€).Alors je lui demande comment palier à ce petit désagrément .C' est 40€ le droit d'entrée "plein pôt" , Il est 14h30 et vinisud ferme les portes à 18h. Ecoeuré par tant de mercantilisme , je tourne les talons et je prends le chemin du retour, pas tout à fait, je me suis arrêté dans une cave voisine où des frondeurs de VINISUD avaient organisé des dégustations. L'entrée était gratuite et le sourire de mise Merci... Quant aux organisateurs de VINISUD , ils veulent Jouer sur tous les tableaux . Proposer des stands à des prix prohibitifs et taxer au maximum les visiteurs........;
LeGuideC Le 27 janvier 2017 à 19:28:00
L'optimisme ambiant me rappelle celui de certains candidats à la candidature avant résultat effectif des primaires ! Le positionnement de ViniSud, sur un mode annuel argumenté sans fondement cohérent, empiétant sans scrupule et avec mépris sur les dates de Millésime Bio, ne peut qu'inciter les prescripteurs à aller trouver en Bio directement ce qu'ils auraient pu éventuellement avoir envie de chercher en classique. C'est en tout cas mon orientation et j'espère pour vous que je reste l'exception, même si je redoute fort des imitations !
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé