LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

AGreen Start Up

Le Sival, incubateur de jeunes entreprises

Vendredi 20 janvier 2017 par Lucie Marné

Francoise Rocher a reçu le 2ème prix du jury pour son projet zéoligo, les oligoéléments enfermés dans des zéolithes.
Francoise Rocher a reçu le 2ème prix du jury pour son projet zéoligo, les oligoéléments enfermés dans des zéolithes. - crédit photo : Lucie Marné
Le jeudi 19 janvier s’est tenue la remise des prix du concours AGreen Start up. L’occasion de mettre à l’honneur les jeunes entreprises qui feront peut-être l’agriculture de demain.

Pour la deuxième année consécutive s’est tenu le concours Agreen Start up lors du SIVAL à Angers les 17, 18 et 19 janvier derniers. L’occasion de mettre à l’honneur et d’accompagner de jeunes entreprises qui proposent des projets innovants autour du maraichage, de l’arboriculture et de la viticulture.

Les 12 équipes pluridisciplinaires en lice ont disposé de 48h pour préparer leur présentation, accompagnées chacune par un « mentor » pour les guider.  C’est lors de leur pitch de restitution qu’ils ont pu convaincre le jury ce jeudi 19 janvier, dernier jour du concours avant le verdict rendu l’après-midi.

Finalement, 5 projets ont été retenus, dont deux concernent en partie la viticulture :

 

1er prix: Safe shoes

Ces chaussures connectées et intelligentes permettent de géolocaliser leurs utilisateurs. Les applications de ce système sont multiples. Mais ces chaussures high-tech peuvent notamment permettre d’identifier une personne se trouvant dans une zone non autorisée, ou alors d’être averti si un employé chute ou fait un malaise. « Notre première application sera dans l’industrie agro-alimentaire. Mais nous pouvons envisager cela en viticulture, notamment pour repérer des ceps malades. Il suffira par exemple de donner un petit coup de pied dans le cep et il sera automatiquement géolocalisé » imagine  Vincent Nicolas, l’un des porteurs du projet.

 

2ème prix: Zéoligo

Françoise Rocher, ancienne chercheuse en chimie organique et biologie du végétal a imaginé un nouveau moyen d’apporter des éléments nutritifs aux plantes. Afin de permettre une diffusion lente des éléments minéraux dans le sol, les oligoéléments sont insérés dans des zéolithes. Il s’agit d’une roche poreuse qui permet la libération des minéraux au gré des infiltrations de l’eau. Les oligoéléments se présentent sous forme de billes de 1,6 à 2,5mm de diamètre. Les apports pourront être réalisés aux mêmes doses qu’un apport classique, soit entre 10 et 30kg/ha. Des essais ont déjà été réalisés dans les vignes et d’autres sont à venir en partenariat avec la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé