LE FIL

Bordeaux

L'école de tonnellerie ravie de son nouvel atelier

Jeudi 12 janvier 2017 par Alexandre Abellan

Les apprentis tonneliers ont pu prendre possession de leur nouvel outil dès novembre dernier.
Les apprentis tonneliers ont pu prendre possession de leur nouvel outil dès novembre dernier. - crédit photo : Ecole de Tonnellerie de Bordeaux Gironde
Financé par la région, le million d'euros de travaux et d' équipements permettent au CFA de Gironde de consolider sa formation diplômante, et d'imaginer de nouvelles diversifications.

Toujours basée au château Dillon (l'exploitation viticole du lycée de Blanquefort), l'école de tonnellerie de Bordeaux-Gironde dispose désormais d'un atelier taillé sur-mesure. Flambant neufs, ses bâtiments viennent d'être inaugurés, ce 12 janvier, par le président de la Nouvelle-Aquitaine*, Alain Rousset. La région a financé l'intégralité des 940 000 euros nécessaires à la construction de ce bâtiment de 410 m².

Alors que la formation de CAP Tonnellerie avait dû s'approprier ses précédents locaux, aménagés a posteriori, le nouvel atelier a été construit selon les besoins de réalisation des barriques. L'ergonomie a ainsi pu être optimisée (les chauffes n'ont plus à être réalisées à l'extérieur), tout comme les conditions de travail et de sécurité (aspirations des fumées et poussières, dispositifs acoustiques...).

Ouvriers polyvalents

Utilisé depuis novembre 2016, « l'outil est fonctionnel, et toujours dans un cadre magnifique » se félicite Laurent Chastanet, le responsable de la formation, qui souligne cependant ne pas être « doté de toute la technologie des tonnelleries professionnelles. Mais nous donnons un socle à complémenter par les entreprises. » La région a également investi 54 400 euros en matériel pédagogique (scie à ruban, dégauchisseuse raboteuse, poinçonneuses...).

Avec un bâtiment de 410 m², la formation atteint une nouvelle dimension, qui doit « permettre de développer des formations complémentaires, pour des demandeurs d'emploi (comme avec l'actuelle Préparation Opérationnelle Emploi Collective). C'est aussi un lieu que les tonneliers pourront s'approprier pour des formations ponctuelles de leurs salariés » explique Laurent Chastanet.

126 diplômés bordelais

Seul diplôme national pour le métier de tonnelier, le CAP Tonnellerie est également dispensé au CFA Viticole de Beaune au CFA de Cognac (qui est d'ailleurs en cours de rénovation et d'agrandissement pour ouverture en 2017). Lancée en 2006 à Bordeaux, cette formation a diplômé 126 apprentis.

 

* : A noter que sur la soixantaine de tonnelleries françaises, la Nouvelle-Aquitaine en revendique les deux-tiers.

Plan régional de réduction des intrants

Le début d'année est particulièrement viticole pour Alain Rousset, qui visite le 13 janvier les locaux d'ImmunRise, à Pessac. En cours de levée de fonds, la start-up développe des solutions de traitements des maladies cryptogamiques de la vigne à partir de préparation d'algues. La visite officielle s'intéressera tout particulièrement à la filiale Biocontrol d'ImmunRise, qui va créer un laboratoire de pré-industricalisation. « Cette initiative entre totalement dans les actions du plan pour accélérer la réduction de l'usage des pesticides dans le vignoble bordelais » souligne un communiqué de la région.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé