Accueil / Commerce/Gestion / Le groupe américain Sazerac rachète le domaine bio Breuil de Segonzac

Cognac
Le groupe américain Sazerac rachète le domaine bio Breuil de Segonzac

Connu aux Etats-Unis pour avoir créer le cocktail à son nom, le distributeur rachète le plus important domaine certifié bio en eaux-de-vie charentaises.
Par Alexandre Abellan Le 09 janvier 2017
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le groupe américain Sazerac rachète le domaine bio Breuil de Segonzac
Patrick Billet a repris le domaine en 1991, il s'est converti au bio en 1998. - crédit photo : Boutique Coccinelle et Coquelicot
P

renant leur retraite, Patrick et Maria Brillet viennent de vendre le domaine Breuil de Segonzac à Sazerac Company, producteur et distributeur américain de vins et spiritueux. Située dans le cru de Grande Champagne, la propriété de 57 hectares constitue le plus important vignoble bio de l'AOC Cognac rappelle la Charente Libre. Si le montant de la vente n'a pas été précisé, la transaction inclut le vignoble, les chais, la distillerie, les stocks, le château du XIXe siècle et le centre de réception du domaine.

Sazerac Cocktail

« Étant donné les racines de notre entreprise, nous sommes ravis d'ajouter une maison de Cognac à notre portefeuille » se félicite Mark Brown, le président de Sazerac Company, dans un communiqué. Fondée en 1850 à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, l'entreprise voit ses origines se confondre avec celles du cocktail Sazerac (créé au milieu du XIXe siècle par le pharmacien Antoine Peychaud, puis popularisé par le bar Sazerac Coffee House). Utilisant à son origine du brandy français, ce cocktail est devenu le produit phare du groupe éponyme, qui possède notamment les distilleries de bourbon Buffalo Trace et Glenmore Distillery.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
CognacXO Le 15 janvier 2017 à 08:19:06
Depuis le temps que le domaine était à vendre, ils ont réussi à trouver un repreneur....ou plutôt un bon pigeon pour leur acheter leurs vignes...Quand à leur chateau du XIXème, je pense que les chevilles des Brillet enflent un peu de trop...On va dire une maison bourgeoise...ça me parait plus approprié...Pour ce qui est du vignoble, c'est du Bio...mais pas forcément mené dans le bon esprit, et sans forcément les moyens non plus....Espérons que le nouvel acquéreur va y mettre certains moyens pour redonner vie à ce vignoble désuet....
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé