LE FIL

Classement

La Revue du vin de France consacre Alain Juppé

Jeudi 05 janvier 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Après Laurent Fabius en 2015, c’est Alain Juppé qui reçoit le prestigieux trophée.Après Laurent Fabius en 2015, c’est Alain Juppé qui reçoit le prestigieux trophée. - crédit photo : DR
Le maire de Bordeaux est la personnalité de l’année choisie par la Revue du Vin de France pour son action menée au sein de la ville de Bordeaux, visant à remettre le vin au cœur de la Cité.

Celui qui a compris que « sa ville a la chance formidable de porter le même nom que le plus célèbre vin du monde », est couronné personnalité de l’année 2017 par la Revue du vin de France, annonce le magazine ce 5 janvier. La Revue le choisit pour son action menée pour replacer le vin au cœur de son action municipale : création de Bordeaux fête le vin mais aussi la construction de la désormais incontournable Cité du vin. Après Laurent Fabius en 2015, c’est donc un nouvel homme politique qui reçoit le prestigieux trophée. Ce dernier a commenté : "2017 débute mieux que 2016, je monte enfin sur le podium" rapport le journaliste Frédéric Durand-Bazin sur twitter.

A ses côtés, Anselme Selosse, vigneron champenois, devient le vigneron 2017. « Du travail méticuleux à la vigne (il fut l’un des précurseurs de la biodynamie, qu’il ne revendique plus aujourd’hui) au choix de la maturité des raisins, du respect de l’identité des 40 parcelles qui composent son domaine en passant par l’élevage des vins “à la bourguignonne”, Anselme Selosse est visionnaire, précurseur et engagé » écrit Olivier Poels, journaliste, à son propos.

Le Clos de la Barthassade est distingué comme « découverte de l’année ». A la tête de ce domaine : Hélène et Guillaume Baron, installés au cœur des Terrasses du Larzac, l’ont créé de toute pièce sur une dizaine d’hectares. Leur première vendange date de 2014 sur des vignes cultivées en bio.

Plaimont producteurs, coopérative de l'année

La coopérative de l’année est remise à Plaimont producteurs. La coopérative, dont les producteurs ne sortent jamais sans leur béret, a su conquérir le monde avec sa Colombelle, vin de pays de Gascogne blanc vif. Conservant l’esprit visionnaire qui a fait naître cette marque, elle se tourne aujourd’hui vers les sélections parcellaires et met en œuvre un travail de fourmi pour faire renaître une ribambelle de cépages ancestraux cachés au cœur des vignes de son territoire.

Philippe Pacalet est le négociant distingué cette année. Œuvrant en Bourguogne, l’homme a créé son négoce en 2001 avec une intention : celle de créer des vins d’une très grande facture. Artisan vinificateur, il sélectionne méticuleusement ses approvisionnements. « Dotés d’une grande finesse, ses vins, sous une apparente fragilité à leur naissance, s’étoffent avec le temps, tout en conservant un toucher de bouche inimitable et un caractère digeste qui font tout le charme de la production de ce négoce d’exception » juge la Revue des vins de France.

La sélection de levure indigène récompensée

C’est le travail de sélection de levures indigènes remarquable mené par BIOCéage qui est consacré « innovation de l’année ».  « En 2017, ils auront isolé pas moins de 900 souches de levures, dont 100 sont aujourd’hui sélectionnées et produites pour environ cinquante domaines » précise la Revue des vins de France. 

Le spiritueux de l’année revient Bache Gabrielsen. Cette maison de négoce de cognac, centenaire, a séduit notâmes pour la largeur de sa gamme, riche « de la diversité des terroirs utilisés ».

C’est à Reims que sont situées les Caves du Forum. Ancien électro-mécanicien, Fabrice Parisot s’est installé en 2004. Aujourd’hui, il propose 2500 références de toute la France mais aussi de nombreux pays étrangers. Une caverne d’Alibaba fait une place ostensible au bio.

Bernard Magrez se voit distingué pour ses prestations oenotouristiques très haut de gamme : hébergement de luxe, atelier de dégustation, visite du vignoble en Rolls-Royce mais aussi son Institut culturel doté d’un fond de 300 œuvres ou encore son restaurant La Grande Maison. Tout récemment, l’homme aux quarante crus a investi dans le tourisme fluvial.

Et aussi…

-        L’Hostellerie Jérôme à La Turbie (PACA) est distinguée meilleure carte des vins.

-        E. Leclerc à Trie est sacré supermarché de l’année.

Tags : Classement

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé