LE FIL

Royaume-Uni

Dans l'ancien monde viticole, seule la France maintient ses ventes off-trade

Vendredi 06 janvier 2017 par Alexandre Abellan

En terme de prix, la WSTA note que les bouteilles de vin vendues moins de 6 £ (soit 7 €) comptent désormais pour 78 % des volumes. Elle était de 86 % il y a encore quatre ans.En terme de prix, la WSTA note que les bouteilles de vin vendues moins de 6 £ (soit 7 €) comptent désormais pour 78 % des volumes. Elle était de 86 % il y a encore quatre ans. - crédit photo : WSTA
Sur l'année 2016, le marché anglais encaisse un repli global de ses ventes de vins, à l'exception de ceux français, stables, et surtout de ceux chiliens, néo-zélandais et argentins, en fortes croissances.

Sur l'année mobile s'achevant au cinq novembre 2016, la consommation à domicile (ou off-trade) de vins s'est légèrement repliée d'après le dernier rapport de l’Association Britannique des Distributeurs de Vins et Spiritueux (WSTA). Du moins pour les vins tranquilles, qui sont en repli de -2 % en volume et -1 % en valeur par rapport à la période précédente (à 7,3 millions hectolitres pour 5,25 milliards de livres, soit 6,1 milliards d'euros). À l’opposé, les champagnes affichent des croissances de 5 % en volume et 3 % en volume (128 000 hl pour 332 000 £, soit 389 millions €). Le reste des vins effervescents bondit de 16 % en volume et valeur (avec 846 000 hl pour 768 000 £, soit 900 millions €).

Australie n° 1

Globalement, les pays fournisseurs accusent un repli plus ou moins marqué de leurs expéditions. Leader, l'Australie accuse des baisses de 1 % en volume et 2 % en valeur sur la période (à 1,68 million hl pour 1,15 milliard £). En deuxième position, l'Italie encaisse de forts replis de 4 % en volume et 5 % en valeur (à 1,1 million hl pour 695 millions £). À la troisième place, les États-Unis sont en chute de 6 % en volume et valeur (à 816 000 hl pour 591 millions £). Avec un repli de 1 % en volume et une stabilité en valeur (à 789 000 hl pour 697 millions £), la France est le seul pays de l'ancien monde viticole* à limiter la casse souligne la WSTA. Celle-ci ajoute que, sur les trois derniers mois, elle était même le seul vignoble traditionnel à afficher une croissance (+1 % en volume et valeur).

"Les croissances de la Nouvelle-Zélande et de l'Argentine sont de loin les plus impressionnantes"

Mais les vins qui sortent du lot sur le marché anglais sont incontestablement ceux du Chili (671 000 hl, +3 %, 476 millions £, +3 %), de Nouvelle-Zélande (421 000 hl, +16 %, 401 millions £, +13 %), et d'Argentine (203 000 hl, +32 %, 155 millions £, +31 %). Les experts de la WSTA expliquent ces booms par la soif inextinguible des consommateurs anglais pour les vins de cépages : sauvignon blanc pour les vins néo-zélandais et malbec pour ceux argentins.

 

* : Pour compléter la liste des pays de l'ancien monde viticole, l'Espagne est en repli de 10 % en volume et 7 % en valeur (à 672 000 hl pour 459 millions £) et l'Allemagne en baisse de 11 % en volume et 12 % en valeur (à 109 000 hl et 66 millions £).

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé