Accueil / Commerce/Gestion / AdVini prend la main sur les 100 hectares de vigne du château Roquefeuille

Provence
AdVini prend la main sur les 100 hectares de vigne du château Roquefeuille

Le groupe méditerranéen reprend l'exploitation, la vinification et la distribution du domaine varois, avec l'objectif de diversifier son offre et la développer avec le cru de Sainte-Victoire.
Par Alexandre Abellan Le 04 janvier 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
AdVini prend la main sur les 100 hectares de vigne du château Roquefeuille
Le château de Roquefeuille a été acheté par la famille Bérenger en 1976. A l'époque sa surface viticole était quatre fois moindre. - crédit photo : AdVini
D

epuis décembre dernier, l'exploitation du château Roquefeuille (100 hectares de vigne) a été officiellement cédée par la famille Bérenger au château Gassier. Ce dernier étant la filiale provençale du groupe AdVini possédant en propre le domaine bio éponyme (40 ha à Sainte-Victoire), et assurant la distribution du château Beaulieu (Coteaux d’Aix) et de l'abbaye Saint-Hilaire (Coteaux Varois). Ce fermage de trente ans permet à la famille Bérenger de se désengager de l'exploitation de son domaine, tout en conservant l'activité réceptive du château (accueillant 13 000 personnes par an, notamment pour des mariages).

Pour AdVini, la prise de contrôle permet « d'élargir notre offre sur des terroirs valorisés, comme celui de la Sainte-Victoire. Nous étions déjà présents au Nord du cru, là nous nous implantons plus au Sud » explique Bruno Descamps, le responsable de la communication du château Gassier. Ayant chapeauté le millésime 2016, le groupe va ainsi lancer la première cuvée sous AOC Sainte-Victoire du château de Roquefeuille. Dans un premier temps, seuls 6 hectares sont revendiqués sous cette AOC, mais cette surface sera amenée à se développer. D'abord en rouge et rosé, puis en blanc.

Nouveau départ

En pratique, la reprise en main par AdVini est totale, avec la mise en place de nouvelles équipes et une remise à niveau allant de fond en comble. De l'arrachage à la replantation du vignoble (100 hectares de vigne pour 200 ha de terrain), en passant par la construction d'un nouveau chai (pour une capacité à terme de 500 à 600 000 cols/an) et la réalisation de nouvelles étiquettes (pour positionnement en CHR à 11 euros/col pour le Côte de Provence, et 14 euros/col pour Sainte-Victoire).

Ce nouvel élargissement du porte-feuille d'AdVini marque la fin d'une année 2016 riche en investissements stratégiques : en Bourgogne avec le négoce Champy (à défaut de Béjot, raflée par les Grands Chais de France), en Médoc avec les 250 ha en Cru Bourgeois de la famille Lapalu et même 199 ha en Afrique du Sud.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé