LE FIL

Noël avant l’heure

Le nouveau guide des bonnes pratiques d’hygiène est en ligne

Mardi 29 novembre 2016 par Marion Bazireau
Article mis à jour le 30/11/2016 08:20:16

Aurélie Camponovo (IFV), Laurent Charlier (CIVB) et Gérald Ferrari (BNIC) ont dévoilé le nouveau guide des bonnes pratiques d'hygiène lors d'une conférence au Vinitech.
Aurélie Camponovo (IFV), Laurent Charlier (CIVB) et Gérald Ferrari (BNIC) ont dévoilé le nouveau guide des bonnes pratiques d'hygiène lors d'une conférence au Vinitech. - crédit photo : Marion Bazireau
10 ans après l’avoir annoncé, l’IFV vient de mettre en ligne le nouveau guide des bonnes pratiques d’hygiène pour le vin et les eaux-de-vie de vin. La version papier est prévue pour le 14 décembre.

Ca y est. Le nouveau guide des bonnes patiques d’hygiène et d’embouteillage de la filière vins et eaux-de-vie de vins est disponible en PDF sur le site de l’IFV. « Nous avions décidé de le mettre à jour en 2006 suite aux évolutions de la réglementation et des pratiques, a expliqué Aurélie Camponovo, coordinatrice du projet pour l’IFV, lors d’une conférence organisée sur le Vinitech. Nous pensions que cela nous demanderait six mois. Entre temps, la procédure de validation a changé, il a fallu consulter l’ANSES, la DGCCRF, la DGAL, la DGS.. ». Le document de 200 pages a fait l’objet de beaucoup de corrections et pris du retard. Sa version papier sera disponible le 14 décembre, après notification au Journal Officiel.

Le guide est divisé en deux grandes parties : une dédiée aux bonnes pratiques d’hygiène, et une à l’HACCP. Dans la première, les professionnels ont beaucoup développé le volet sur les matériaux au contact du vin. Le guide aborde également les problématiques liées à l’eau ou au personnel. « Nous avons fait en sorte qu’il soit à la fois accessible aux petites exploitations, et utiles aux plus grosses », précise Aurélie Camponovo.

Arrvée des nouveaux risques tels que les allergènes

Pour aider à la mise en place de l’HACCP, il renferme 22 analyses, 11 boîtes à outils « mesures de maîtrise », 8 fiches techniques et 26 exemples de documents d’enregistrement. A côté des traditionnels risques chimiques (résidus phytosanitaires, éthanal, produits œnologiques…) et physiques (bris de verre et récipients sous pression) deux nouvelles familles de risques font leur apparition : les allergènes, tels que les sulfites ou les traces de lait, et les mycotoxines. « 200 pages peuvent faire peur, mais c’est un document très simple et pratique pour comprendre les grands préceptes de l’analyse des risques et de leur maîtrise », a renchéri Laurent Charlier, qui a suivi l’élaboration du guide de près, pour le compte du CIVB.

Comme cela avait été le cas avec le guide de 1999, certaines interprofessions vont adapter ce guide aux spécificités de leur vignoble. Gérald Ferrari, du BNIC, a déjà annoncé la mise à jour du guide des bonnes pratiques d’hygiène pour Cognac. Même chose à Bordeaux.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé