LE FIL

Innovation

Une nouvelle matière active antioïdium chez BASF

Vendredi 02 décembre 2016 par Christelle Stef

Attaque d'oïdium sur grappeAttaque d'oïdium sur grappe - crédit photo : Christelle Stef
BASF vient d'obtenir l'homologation de Yaris, un nouvel antioïdium à base de Xemium, matière active de la famille des SDHI

BASF vient d'annoncer l'arrivée sur le marché de l'antioïdium Yaris. Il se compose de 300 g/l de fluxapyroxad, plus communément appelé Xemium. Cette matière active nouvelle en vigne appartient à la famille des SDHI. Selon la firme, elle se fixe en partie sur la cuticule cireuse, ce qui la rend très résistante au lessivage. BASF assure également qu'elle est très performante sur feuilles et sur grappes.

Yaris s'applique à la dose de 0,15 l/ha en préventif. Et, il peut s'utiliser dès la première feuille étalée jusqu'à la véraison. Mais compte tenu de son efficacité, BASF recommande de le positionner plutôt en début de saison au moment de l'installation du champignon ou lors de la floraison, un stade où les grappes sont très sensible à la maladie.

Pas plus de deux applications par an

La persistance d'action de Yaris est de 14 jours. Pour éviter l'apparition de résistance, BASF préconise de ne pas réaliser plus de deux applications par an avec des produits à base de SDHI et de les alterner avec d’autres solutions à mode d’action différent. Dans le cas particulier de Yaris qui est un SDHI solo, si l’on veut traiter avec deux fois, BASF recommande d’effectuer une des deux applications en association avec un autre produit issu d’une autre famille chimique.

Yaris est formulé en suspension concentrée (SC). Son délai de rentrée dans les parcelles après le traitement est de 6 heures, sa ZNT de 5 mètres et son délai d'emploi avant récolte de 35 jours.

Il est conditionné en bidons de 0,3 l et de 1 l. Son prix conseillé utilisateur est de 28,5 €/ha

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé