LE FIL

Cognac

Le chef Taku Sekine récompensé pour ses accords mets-cocktails

Dimanche 20 novembre 2016 par Alexandre Abellan

Remis au Sénat ce 2 novembre, les prix de la Gastronomade ont récompensé les chefs Yves Camdeborde comme personnalité de l’année et Taku Sekine comme révélation culinaire.
Remis au Sénat ce 2 novembre, les prix de la Gastronomade ont récompensé les chefs Yves Camdeborde comme personnalité de l’année et Taku Sekine comme révélation culinaire. - crédit photo : BNIC
Cuisinier japonais en vogue, le chef est primé pour son approche audacieuse de ses menus, accompagnée non seulement d’une carte des vins, mais d’une sélection adaptée de cocktails.

Officiant au restaurant Dersou (Paris XII), le chef nippon Taku Sekine vient de recevoir le prix Gastronomade Cognac Révélation Culinaire, parrainé par le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC). Soutenu par la créativité du barman Amaury Guyot, le cuisinier marie les cocktails à une gastronomie de fusion. Dans une ambiance industrielle, le chef et son bartender jouent les précurseurs sur l’alliance entre plats et cocktails. En misant sur des complémentarités aussi originales que sur-mesure, comme une base de gin/Xérès sur des huîtres pochées.

« Avec des alcools forts, on ne peut imaginer que de la cuisine très simple, du style bœuf-patates ! De telles saveurs seraient trop contraignantes. Ici, le cocktail allonge l’expérience du plat, le transporte dans une autre dimension » explique Taku Sekine à Télérama. Le résultat est « un sophistroquet » selon le guide Fooding. Qui leur a décerné le prix de la meilleure table 2016, après avoir mis « ses certitudes au vestiaire avant de prendre une correction, à coups de recettes hors-sol et de boissons frissons en cocktail pairing ».

"Révéler un jeune chef"

Lancée en 2005, l’initiative des Gastronomades est une réaction à la mode des émissions culinaires. Son jury est composé de chefs, journalistes et communicants spécialisés dans l’alimentaire et les spiritueux. « Il n’y a pas de critère de sélection particulier, l’objectif du prix étant de révéler un jeune chef, sans parti pris culinaire, pour son talent, sa créativité, son audace et la qualité de sa cuisine » résume le BNIC.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé