Accueil / Commerce/Gestion / Une campagne marquée par le développement des vins étrangers

Ventes en GD
Une campagne marquée par le développement des vins étrangers

Toutes les catégories de vins français ont perdu du terrain en grande distribution lors de la dernière campagne 2015-2016, tandis que ceux en provenance de l'étranger ont progressé. Et pour la première fois, les rosés français sont en repli.
Par Juliette Cassagnes Le 08 novembre 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une campagne marquée par le développement des vins étrangers
Le consommateur français achète de moins en moins de vins en grande distribution - crédit photo : J Cassagnes
D

ans sa dernière note de conjoncture, FranceAgriMer fait le bilan des ventes de vins tranquilles en grande distribution française pour la dernière campagne 2015-2016, d'août à août. Celle-ci est dans la lignée des précédentes : les volumes écoulés continuent de baisser et ce, pour les trois catégories de vins français : les AOP (-1,8 % sur la période par rapport à l'an dernier), les IGP (-4,1 %) et, les plus impactés, les vins sans IG (-25 %).

Seuls les vins étrangers, de l'Union européenne et des pays tiers, voient leurs ventes progresser, tant en volumes qu'en valeurs. « Cette campagne est marquée par le développement de ce type de vins, alors que tous les segments de vins français sont en recul », commente l'établissement public.

Les rosés français pour la première fois en baisse

Concernant les AOP, les vins du Beaujolais et de la Bourgogne sont « bien orientés » tandis que les régions comme Bordeaux, le Languedoc-Roussillon et la Provence-Corse, souffrent. « Elles sont très impactées par la baisse de la demande, en fond de rayon comme en promotion », précise la note.

Les IGP (standards et de cépage) enregistrent tous les deux des pertes sur les ventes de vins rouges et rosés. Pour la première fois, les ventes de vins rosés perdent donc du terrain en grande distribution. Un repli qui incombe exclusivement aux vins français, alors que les vins sans IG de l'Union européenne et les vins étrangers réalisent de belles performances via davantage de promotion et de présence en rayon.

Petite consolation néanmoins : les ventes de vins rouges et blancs continuent globalement de progresser en valeur sur la campagne.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé