Accueil / Commerce/Gestion / L'Italie ravie de voir son vignoble s'étendre à nouveau

Fière comme un coq
L'Italie ravie de voir son vignoble s'étendre à nouveau

La filière transalpine se félicite du solde désormais positif de ses plantations viticoles. Un retour à l'extension porté par l'exaltation de la bonne récolte 2016 et de la compétition relancée avec la France.
Par Alexandre Abellan Le 07 novembre 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'Italie ravie de voir son vignoble s'étendre à nouveau
« Récolte au minimum en France : une occasion unique ? » se demande le Corriere Vinicolo, qui voit comme des banderilles les petites vendanges 2016 hexagonales et ibériques, ainsi que l’accroissement italien du vignoble. - crédit photo : CorriereVinicolo
l

« Pour la première fois depuis de nombreuses années, le vignoble italien enregistre une augmentation de ses surfaces » se félicite le Corriere Vinicolo. En 2015, le vignoble transalpin s'étend sur 642 367 hectares, oit une croissance de 4 700 ha. Ce qui reste, il est vrai, modeste (+0,7 % par rapport à 2014), mais marque peut-être le début d'une inversion de tendance. La revue spécialisée italienne souligne que cette croissance est soutenue par la nouvelle OCM vin, qui a supprimé les plafonds de financement de la restructuration viticole. L’Italie est ainsi le pays européen qui a le plus investi par hectare dans sa restructuration, avec 11 700 euros par hectare (sur 28 000 ha concernés), tandis que l’Espagne dépense en moyenne 3 700 €/ha et la France 4 300 €/ha (pour 51 000 et 47 000 ha).

Dolce vita

Le retour à la croissance du vignoble italien s’annonce pérenne, ses opérateurs ayant demandé 6 376 ha d’autorisations nouvelles de plantation en 2016. Ce qui correspond au plafond européen de +1 % de croissance nationale (en maintenant ce rythme de croissance, il faudra à l'Italie 23,5 années pour atteindre la surface du vignoble français !). Alors que l’Espagne et la France se sont respectivement limitées à +0,43 et +0,45 % (soit 4 173 et 3 589 ha). Pour achever le portrait d’un vignoble transalpin offensif, le Corriere Vinicolo rappelle en « une » que l’Italie prend de nouveau la place de premier pays producteur de vin au monde en 2016, avec 48,8 millions d’hectolitres annoncés (-1 %), quand la France encaisse une petite récolte historique (41,9 millions hl, -12 %) pour une surface de 792 000 hectares.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé