Accueil / / La damnation américaine de la Romanée Conti

Spécial Halloween
La damnation américaine de la Romanée Conti

En 111 pages, le recueil de « petites histoires et grands plaisirs autour d'un verre de vin » propose une anthologie alternative des contes et légendes du vin. Extrait de la page 92.
Par Alexandre Abellan Le 01 novembre 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La damnation américaine de la Romanée Conti
La mythique parcelle de la Tâche serait-elle protégée par un sort contre les touristes indélicats ? - crédit photo : Domaine de la Romanée Conti
l

« Un courrier en provenance des Etats-Unis parvint un jour au domaine de la Romanée-Conti » racontent Sylvain Torchet et Jacques Rouvière dans leur recueil Tchin-Tchin (paru cet été aux éditions Féret). Cette lettre avait la particularité d’être « accompagnée d’un peu de terre et quelques cailloux. L’expéditeur, un amateur américain racontait qu’en se promenant un peu auparavant dans ce vignoble prestigieux, il avait osé s’aventurer par-dessus le muret pour y prélever une poignée de terre. » Cet innocent souvenir pédologique serait à l’origine d’une véritable malédiction poursuit l’histoire : « sa voiture de location refusa de démarrer, son avion de retour faillit bien s’écraser au décollage, et des soucis de santé affectèrent ses proches ».

Malédiction

Se sentant poursuivit par « ce geste sacrilège, [l’amateur américain] demandait donc que l’on rende à sa terre d’origine ces quelques cailloux calamiteusement dérobés. Ce qui fut fait » rapportent Sylvain Torchet et Jacques Rouvière. Qui concluent malicieusement que « l’histoire ne dit pas si les ennuis du monsieur s’arrêtèrent là »
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé