LE FIL

Primeurs 2016

Le Gaillac nouveau joue la carte de l'oenotourisme

Jeudi 27 octobre 2016 par Alexandre Abellan

Les portes ouvertes restent surtout l’occasion de dégustations à la propriété. A Gaillac les primeurs sont essentiellement rouges (à 94 % des volumes, avec le gamay pour cépage), mais aussi blancs (avec muscadelle, loin de l’oeil…).
Les portes ouvertes restent surtout l’occasion de dégustations à la propriété. A Gaillac les primeurs sont essentiellement rouges (à 94 % des volumes, avec le gamay pour cépage), mais aussi blancs (avec muscadelle, loin de l’oeil…). - crédit photo : IVSO
Le lancement du gaillac nouveau souhaite devenir un véritable événement oenotouristique, mobilisant l’ensemble du vignoble tarnais et rayonnant dans toute la région.

Arrivant ce 17 novembre, le Gaillac nouveau reste un vin dont la consommation et la connaissance restent circonscrites à sa région d’origine. Toulouse servant d’aimant à la consommation des 700 000 bouteilles de primeurs produits en moyenne par les deux caves coopératives et une quarantaine de caves particulières (quand les 110 opérateurs de l’AOC Gaillac produisent en tout 20 millions de cols).

Limitée au Sud-Ouest, la distribution du Gaillac primeur soutient son ancrage local, allant justement de concert avec les portes ouvertes du vignoble. D’après les estimations, 20 000 personnes se presseraient dans les propriétés durant ce week-end. Très peu réalisent un trajet de plus d’une heure et demi.

"Parcours fléCHAI"

Du 17 au 20 novembre, l’évènement 2016 mise sur la proximité avec la nouvelle opération « Chai mon Vigneron », qui remplace les traditionnelles « Portes Ouvertes du Primeur ». Existant depuis une vingtaine d’années, le rendez-vous souhaite d’avantage se professionnaliser et élargir son spectre. « L’objectif est d’attirer un public régional sur le vignoble, avec une approche plus globale. La nouvelle identité renforce la portée oenotouristique de l’opération » estime Carole Fontanier, la responsable de la communication de la section Gaillac pour l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest. Qui vise les agences de voyages en consolidant les activités oenotouristiques : dégustations, balade dans les vignes (randonnées, courses cyclo-pédestres…), rallye en bus…

Aujourd’hui, 44 domaines sont impliqués dans l’évènement, à majorité des producteurs de primeurs. La maison des vins de Gaillac souhaite séduire davantage d’opérateurs en appuyant sur la possibilité de mettre en avant l’ensemble de la gamme juste avant les stratégiques achats de fin d’année.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé