Accueil / / Une pétition pour que le vigneron ne mute pas en employé de bureau

Bourgogne
Une pétition pour que le vigneron ne mute pas en employé de bureau

La Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB) a décidé de lancer une pétition sur internet. Le but : s'élever contre la lourdeur administrative liée à la réglementation, devenue insupportable pour les exploitations viticoles.
Par Juliette Cassagnes Le 18 octobre 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une pétition pour que le vigneron ne mute pas en employé de bureau
P

our faire savoir leur mécontentement face au poids de la réglementation devenue « insupportable », la CAVB a décidé de lancer une pétition sur le site change.org. Intitulée « Ministre de l'agriculture : stop à la bureaucratie, vignerons avant tout ! », elle appelle les vignerons et leur entourage à se mobiliser et à la relayer. L'objectif : être des milliers à la signer afin de « porter haut leurs revendications et que celles-ci soient entendues ». La CAVB propose que soit rédigé un « véritable livre blanc » des normes et règlements qui régissent leur profession afin d’aboutir à une véritable simplification des démarches administratives « qui sont en train de faire muter le vigneron en employé de bureau ».

Celle-ci sera ensuite remise au ministre de l'agriculture et au secrétaire d'Etat chargé de la réforme de l'Etat et de la simplification, avant la fin de l'année 2016.

Avant le lancement de cette pétition, la CAVB avait déjà sollicité et rencontré les parlementaires et les ministères en charge de ces questions, afin de faire évoluer l'ensemble des obligations.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (9)
craoux Le 29 octobre 2016 à 17:47:43
Le commentaire de "gouz68" c'est la goutte d'eau ! ... Jusqu'? maintenant je lisais tous ces commentaires. Mais l?, je prends la souris. Non, vignerons, vous ne faites pas le boulot de l'administration. Je vous rappelle un point IMPORTANT : tout ce qui s'attache ? votre activit? repose sur du "d?claratif" ... si-si ... ce qui est assez insens? si on y r?fl?chit un peu. M?me les cahiers des charges de vos vins ? IG (IGP ou AOP) ne pr?voient pas de contr?les sur place (interne ou externe .. trop chers ! ) concomitamment ? l'acte ou l'action qui sera consign?(e) dans vos registres au jour le jour. Quand on pense que le suivi des apports en tel ou tel c?page ne repose que sur du d?claratif .. c'est vraiment limite, non ? (alors que la fili?re construit in fine la valorisation en IGP sur la mention du ou des noms de c?page > ?tiquetage). Je n'?voque m?me pas le cas des apports AOP .. l? o? les vignobles sont mixtes au sein des exploitations (parcelles d?clar?es "affect?es en AOP" et les autres), car qui peut garantir que tout est Ok surtout quand il est loisible de se rendre compte que le rendement AOP est manifestement optimis? au d?triment de ceux des IGP et VSIG. Vous n'allez quand m?me pas vous plaindre de ce syst?me bienveillant .... votre activit? est traduite, et contr?lable a posteriori, gr?ce aux jeux d'?critures d?clar?s sous votre responsabilit?. Et si la r?forme des Douanes (vers 2000 ou 2001, je ne sais plus bien) a amen? ? inverser le sens ou la charge du contr?le .. il n'y a rien de plus normal. Mais est-ce que le contr?le de la vraisemblance d'une compta-mati?res r?alis? a post?riori rend cr?dible tout un syst?me ?
Signaler ce contenu comme inapproprié
gouz68 Le 28 octobre 2016 à 09:18:14
oui ras le bol de la bureaucratie !!! d?clarations, tenue de registres, saisie d'information en double exemplaire, oui vraiment marre d'?tre pris pour un truant potentiel par les pouvoirs publics. Diminuer la paperasse pour nous faire saisir plus de d?clarations par internet n'est pas la solution non plus car l? on fait le boulot de l'administration ! L'?tat qui vient nous dire comment g?rer nos entreprises alors qu'il n'est m?me pas foutu de se g?rer lui m?me c'est un scandale !
Signaler ce contenu comme inapproprié
isabelle Le 24 octobre 2016 à 10:00:50
l'embauche devient tr?s compliqu?e pour quelques jours de travail . Nous serons oblig?s de nous retourner vers un prestataire de main d'?uvre ?trang?re pour nous ?viter toute cette bureaucratie .
Signaler ce contenu comme inapproprié
tchoo Le 24 octobre 2016 à 08:06:55
Il faut savoir que l'administration fran?aise ? changer d'optique sous l'influence des milieux anglo-saxons: la doxa d?sormais c'est on responsabilise les acteurs de la fili?res ? eux de conformer ? la loi. Par exemple j'ai connu le temps o? j'avais r?guli?rement RV avec mon receveur des contributions indirectes pour caler les d?clarations mensuelles de sortie de vin. Ainsi nous pouvions ?ventuellement rep?r?r une erreur au plus vieille de 30 jours que nous rectifions ensemble. Aujourd'hui le vigneron est seul responsable, doit faire sa d?claration s'autocontrol? et subir ?ventuellement un redressement pour une erreur remontant ? plusieurs mois. Qu'at on gagn??
Signaler ce contenu comme inapproprié
Chantal Le 23 octobre 2016 à 22:03:06
Je signe la p?tition.
Signaler ce contenu comme inapproprié
Gaillac Le 22 octobre 2016 à 19:24:58
En FRANCE trop de ronds de cuir qui pondent des lois que pour eux , les travailleurs cro?lent sous la paperasserie et les charges de ces illumin?s (bien trop pay?s et trop nombreux )qui ne connaissent rien au travail de la terre .
Signaler ce contenu comme inapproprié
LAMBERT Le 22 octobre 2016 à 10:45:47
c'est vrai depuis quelques ann?es, on a l'impression de ne faire que de la paperasse, cela devait ?tre simplifi?e avec l'arriv?e de l'ordinateur, moi je ne trouve pas. on nous en demande de plus de plus et s'il y a une erreur, ce sera de ta faute,
Signaler ce contenu comme inapproprié
rol Le 20 octobre 2016 à 16:22:30
Il n'est pas indispensable que le CIVB suive ...ce qu'il aurait du faire.. mais TOUTES les appellations et les viticulteurs de France sont concern?s....donc que tous signent cette p?tition ...et Honte au CIVB....
Signaler ce contenu comme inapproprié
Renaud Le 20 octobre 2016 à 08:51:06
Bravo. Si le CIVB ?tait aussi pr?occup? par ses vignerons cela ce saurait. Un vignerons de Bordeaux
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé