Accueil / Commerce/Gestion / Bordeaux filme ses vins en 3D et à 360° pour le marché chinois

Réalité virtuelle
Bordeaux filme ses vins en 3D et à 360° pour le marché chinois

Première dans le vignoble français, cette réalisation immersive doit d'abord être diffusée en 2D sur les réseaux sociaux asiatiques, avant d'envisager une utilisation promotionnelle 3D.
Par Alexandre Abellan Le 05 octobre 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Bordeaux filme ses vins en 3D et à 360° pour le marché chinois
La caméra de réalité virtuelle utilisée sur le tournage comprend 23 objectifs. En tout, 36 scènes ont été tournées dans les vignes, chais, châteaux et interprofession de Bordeaux. . - crédit photo : CIVB
C

herchant à cibler les jeunes chinois branchés, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) a reçu cet été une offre qu’il ne pouvait pas refuser : tourner en réalité virtuelle une série faisant la promotion de son vignoble. Ce qui serait une première dans le vignoble français pour cette nouvelle technologie, entre cinéma et jeux-vidéo. Proposé par le géant chinois du numérique Tencent*, le projet s’est concrétisé au pas de charge. « Les choses se sont faites très vite. L’opportunité s’est présentée en juin, le projet a été accepté en juillet et le tournage a eu lieu les deux dernières semaines d’août » se rappelle Valérie Yaigre, responsable de projets asiatiques pour le CIVB.

10 millions de vues au lancement

Ayant eu un droit de regard sur le scénario, l’interprofession girondine n'a eu qu'à faciliter et sponsoriser le tournage (réunissant une équipe chinoise de quinze techniciens et cinq acteurs). Actuellement à la salle de montage, le film devrait durer 1h30 (mais doit être découpé en six épisodes). Il devrait être diffusé pour la fin de l’année sur la plate-forme de vidéos en ligne de TenCent (qui possède également les réseaux sociaux WeChat et Weibo). « Dès la diffusion digitale, il est évoqué une audience de dix millions de vues rien que sur la chaîne Youku » rapporte Valérie Yaigre.

Evénementiel en réalité virtuelle

Mais pour ce qui est de l’utilisation du film en réalité virtuelle, soit une expérience en trois dimensions et à 360 degrés, le CIVB attend de voir le montage définitif pour en arrêter les modalités. Les droits d’utilisation seront en effet autant de royalties pour TenCent, qui devrait proposer des utilisations lors d’évènements de promotion, des diffusions TV… Si le coût pourrait se révéler élevé, la possibilité de proposer une immersion pédagogique dans le vignoble aux consommateurs chinois reste particulièrement tentante.

C’est d’ailleurs tout le coeur du long-métrage, dont le script suit une jeune chinoise télétransportée à Bordeaux, afin de suivre un stage d’apprentissage sur la production de vins de Bordeaux. Allant des vignes aux chais, elle est également sensibilisée à la dégustation et aux accords mets et vins. Jusqu’à l’obtention d’un diplôme, décerné officiellement par Allan Sichel, le président du CIVB.

 

* : Investissant dans la réalité virtuelle, le groupe est la propriété du milliardaire Jack Ma, qui possède également la plate-forme de commerce en ligne Alibaba et trois châteaux à Bordeaux (cliquer ici pour en savoir plus).

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé