LE FIL

Flavescence dorée

Alain Dejean cherche 10 000 € pour tester ses pieds suspects

Lundi 03 octobre 2016 par Alexandre Abellan

Pour Alain Dejean, le litige se résume au jeu des différences entre un pied (photo de gauche) qu’il reconnaît être atteint pas la flavescence dorée et un cep (à droite) qu’il juge seulement déséquilibré, et pas infecté.
Aidé par le GDON, le vigneron bordelais annonce lever 10 000 € pour trancher sur l’infection, ou non, de 277 ceps suspects. Mais avant ce dénouement, un autre vigneron girondin est au centre d'un litige pour un refus d’arrachage identique.
Ce contenu Alain Dejean cherche 10 000 € pour tester ses pieds suspects est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR LA VIGNE Vitisphere
Vous souhaitez découvrir gracieusement
LA VIGNE Vitisphere pendant 2 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé