LE FIL

L'irrigation revient en force

Vendredi 23 septembre 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

La semaine dernière, l'Hérault recevait une délégation du ministère de l'Agriculture. L'Etat venait constater combien la question de l'accès à l'eau est déterminante pour l'agriculture et la viticulture d'un département qui concentre 75 % des vignes irriguées en Languedoc. Si, jusqu'alors, la question de l'irrigation des vignobles était un problème purement méditerranéen, elle fait irruption dans d'autres régions viticoles. Le Val de Loire et Bordeaux s'engagent aussi dans le débat. Comme si le tabou se craquelait sous l'effet de la chaleur de l'été 2016. Il est aussi amusant de remarquer que, finalement, le thermomètre pourrait dégeler une discussion cristallisée depuis des années, celle des vins sans IG. La réunion ministérielle de cette semaine n'a été, en effet, qu'un exemple de plus de l'incapacité à avancer sur ce sujet. Avec un débat sur l'irrigation dans le Bordelais ou le vignoble ligérien, les vins sans IG peuvent espérer un avenir...

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé