LE FIL

Phyto

Bayer réussit à s'offrir Monsanto pour 59 milliards €

Mercredi 14 septembre 2016 par AFP

Estimant « pouvoir gérer la réputation de Monsanto », Werner Baumann, le PDG de Bayer (accompagné de Hugh Grant, à droite, le président de Monsanto), reconnaît que l'image du groupe américain pâtit des polémiques sur les OGM et le RoundUp.
Estimant « pouvoir gérer la réputation de Monsanto », Werner Baumann, le PDG de Bayer (accompagné de Hugh Grant, à droite, le président de Monsanto), reconnaît que l'image du groupe américain pâtit des polémiques sur les OGM et le RoundUp. - crédit photo : Bayer Agri
Avec 114 euros l'action, le groupe allemand a payé le prix fort pour réussir à absorber le fabricant américain du Roundup qu'il convoite ouvertement depuis le printemps.

Ce 14 septembre, le groupe Bayer a réussi, au terme de plusieurs renchérissements, à acheter le géant Monsanto. « Bayer et Monsanto ont signé mercredi un accord de fusion ferme », au prix de 128 dollars par action (114 euros) en numéraire, a annoncé Bayer dans un communiqué. Cela donne une valeur de 66 milliards de dollars (presque 59 milliards d'euros) au fabricant américain de l'herbicide Roundup (glyphosate), dont les effets sur la santé humaine sont controversés.

Roi des semences OGM de maïs, blé et autre soja, ne s'est pas laissé convaincre gratuitement, puisque la toute première offre formulée en mai était de 122 dollars par action, soit un montant total déjà conséquent de 55 milliards d'euros. Les différents relèvements de prix proposés avaient été déclinés les uns après les autres par Monsanto, qui s'était dit néanmoins ouvert aux discussions. Tout en faisant savoir qu'un autre chimiste pourrait se mettre sur les rangs pour l'acquérir, mais l'autre grand nom de la chimie allemande BASF a refusé de se jeter dans l'arène.

"Bayer paie vraiment trop cher"

Analyste chez DZ Bank, Peter Spengler « n'aime pas cette transaction » entre Bayer et Monsanto. « Bayer paie vraiment trop cher, en conséquence il va vraiment falloir qu'il en tire le meilleur », considère l'analyste. « La transaction met ensemble deux activités différentes, mais fortement complémentaires » en termes de semences, d'engrais et de pesticides, met en avant Bayer dans un communiqué. A eux deux, Bayer et Monsanto représenteront un géant mondial pesant 23 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel et regroupant pas loin de 140 000 employés.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé