Accueil / Viticulture / Vers une nouvelle récolte déficitaire en Savoie

Vendanges 2016
Vers une nouvelle récolte déficitaire en Savoie

Les premières estimations savoyardes de vendange 2016 laissent présager une petite récolte, la quatrième d'affilée. En cause : la météo très capricieuse du printemps qui a engendré de fortes attaques de mildiou.
Par Juliette Cassagnes Le 16 septembre 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vers une nouvelle récolte déficitaire en Savoie
La Savoie devrait vendanger à partir du 20 septembre 2016 - crédit photo : CIVS
D

'un point de vue sanitaire et bilan météo, la campagne 2016 a été en Savoie, comme dans beaucoup de vignobles, « très difficile », avec un printemps et un début d'été pluvieux. La lutte contre le mildiou a été « compliquée » et a nécessité un démarrage bien positionné des traitements. Les viticulteurs dont la protection sur grappes a échoué enregistrent donc des pertes ; les parcelles indemnes sont en revanche « très belles » et les rendements sont donc « très irréguliers ». Globalement, le rendement moyen, « autour de 60 hl/ha », ne devrait pas être très élevé, inférieur à la moyenne.

Si aucun accident majeur ne se produit d'ici la récolte, le volume total de vin devrait donc se rapprocher de celui de 2015, qui avait atteint 118 000 hectolitres, sachant qu'une récolte « pleine » totalise 125 000 hl. « Nous enchaînerions ainsi quatre petites récoltes », commente Michel Bouche.

Un millésime 2016 tardif

D'un point de vue qualitatif, les conditions météo d'août ont été, comme ailleurs, salvatrices : « Nous sommes moins pessimistes que l'on était en juillet. Les premiers prélèvements indiquent un bon équilibre ».

Si les conditions météo actuelles se poursuivent, la Savoie devrait démarrer ses vendanges 2016 autour du 20 septembre. Le coup d'envoi sera donné en premier lieu sur les cépages les plus précoces : Pinot, Chardonnay et Gamay. Suivront les cépages blancs plus « locaux » : Altesse, Roussanne, puis la Jacquère et la Mondeuse. « Le gros des vendanges devrait se situer en octobre », précise Michel Bouche, directeur du CIVS. Habituellement, celui-ci a plutôt lieu entre le 15 septembre et le 15 octobre ; les vignes accusent donc une dizaine de jours de « retard » par rapport à « la normale ».

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé