LE FIL

Moselle

Réfugiée syrienne, Ninorta Banho devient la nouvelle reine des vins de Trèves

Mercredi 10 août 2016 par Alexandre Abellan

Pas de robe traditionnelle (ou dirndl) pour cette reine du vignoble, résolument moderne.
Pas de robe traditionnelle (ou dirndl) pour cette reine du vignoble, résolument moderne. - crédit photo : Trierer Weinkönigin
Ayant fui le conflit syrien pour la Rhénanie, la jeune femme représente désormais quatre domaines mosellans. Ainsi que l’ouverture et l’hospitalité de l’ensemble du vignoble allemand.

Tout un symbole, c’est à la ville de Trèves (ou Trier en allemand) que la réfugiée syrienne Ninorta Banho vient d’être élue reine des vins (ou Weinkönigin). Devenant pour une année la représentante de l’association viticole de Trier-Olewig, elle souhaite également être « l’ambassadrice de l’intégration », comme le rapporte l’hebdomadaire Der Spiegel.

Un message qui convient parfaitement aux vignerons allemands qui ont fait de la jeune maronite leur porte-parole.

"En faisant ça, j’ai voulu envoyer un message"

« Beaucoup de personnes disent que l’on ne peut pas gérer les réfugiés. Moi, je dis que l’Allemagne peut se débrouiller. Comme Ninorta Banho a réussi à devenir une excellente ambassadrice de nos vins » explique Peter Terges, le président des vignerons de Trier-Olewig, cité par le site SpyNews.

Aujourd’hui âgée de 26 ans, Ninorta Banho a quitté il y a trois ans son village d’origine (Kamishli, dans le nord de la Syrie). Elle est la première demandeuse d’asile à obtenir un tel titre honorifique en Allemagne. Suivant des études de droit en Syrie, Ninorta Banho s'est inscrite à des cours intensifs sur les vins mosellans pour remporter ce prix précise la BBC.

En 2015, l’Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d’asile.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé