LE FIL

Champagne

HVE ou Bio, les vignerons indépendants croient aux certifications

Mardi 05 juillet 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

Nouveau président des Vignerons de Champagne, Yves Couvreur place son action sous l'objectif de la communication pour faire connaître le travail artisanal des Vignerons indépendants.Nouveau président des Vignerons de Champagne, Yves Couvreur place son action sous l'objectif de la communication pour faire connaître le travail artisanal des Vignerons indépendants. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Les Vignerons indépendants de Champagne souhaitent inciter ses adhérents à s’investir dans les démarches de certifications environnementales bio ou HVE. Leur objectif est de doubler le nombre d'exploitations certifiées d'ici quatre ans.

Parmi ses 364 adhérents, les Vignerons indépendants de Champagne comptent 42 adhérents certifiés dans le cadre de démarches environnementales : 31 sous HVE (soit un cinquième des caves particulières certifiées au niveau français) et 12 sous Agriculture biologique. « Nous souhaitons doubler leur nombre d’ici quatre ans » a lancé leur nouveau président, Yves Couvreur, le 4 juillet à Paris. Pour y parvenir, la Fédération met en place des groupes de travail et d’échanges qui permettent aux viticulteurs de bénéficier du savoir-faire de ceux qui ont déjà investi dans ces démarches. Une cinquantaine de vignerons participent ainsi à des réunions et la Fédération entend créer des réunions techniques en y invitant les organismes techniques pour répondre aux questions précises des vignerons.

Communiquer sur la démarche

Cet engagement dans les certifications, les Vignerons indépendants de Champagne entendent le faire-savoir. Ils demandent ainsi la création d’un annuaire officiel répertoriant les exploitations certifiées HVE au ministère de l’Agriculture et de l’environnement. Il s’agit de faire reconnaître le travail accompli qui ne se fait pas sans difficultés. Cette année, en particulier, les viticulteurs ont pu témoigner de la difficulté à gérer l’enherbement en s’imposant le zéro herbicide. « Cela implique davantage de main d’œuvre donc un coût supplémentaire » a expliqué Alexis Leconte, des Champagnes Xavier Leconte.

Au-delà de cette action, les Vignerons indépendants de Champagne poursuivent leurs efforts pour occuper une plus grande place dans le cœur des consommateurs à travers différentes initiatives comme le Pique-nique des Vignerons indépendants, le développement de l’oenotourisme ou encore une réflexion pour mieux capitaliser sur le Champagne Day (journée où les internautes sont invités à prendre une photo d’une coupe de Champagne et à la diffuser sur les réseaux sociaux).

Pour les Vignerons indépendants de Champagne, l’enjeu est aussi d’exister dans les organisations professionnelles. Ils souhaiteraient, en particulier être mieux représentés au CIVC et notamment pouvoir siéger au Bureau exécutif. « Nous comptons sur le fait que nous gagnons des adhérents (une trentaine de plus sur la dernière année) pour convaincre de notre représentativité » indique le président Yves Couvreur. 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé