LE FIL

Spiritueux

La Chine relâche la pression sur les résidus de phtalates

Jeudi 30 juin 2016 par Alexandre Abellan

Pertubateurs endocriniens suspectés, les phtalates retrouvés dans les spiritueux sont issus de plastiques intervenant dans leur production (revêtement des cuves, joints, pompe, tuyaux…) ou leur transport (containers, Flexitank…).
Prises unilatéralement en 2013, les barrières sanitaires chinoises à l’importation d’eaux-de-vie viennent d’être rééquilibrées en réajustant notamment les seuils de concentration des résidus de phtalates.
Ce contenu La Chine relâche la pression sur les résidus de phtalates est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR VITISPHERE
Vous souhaitez découvrir gracieusement
Vitisphere pendant 1 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé