Accueil / Viticulture / L'Inra a identifié deux nouveaux virus de la vigne en 2015

France
L'Inra a identifié deux nouveaux virus de la vigne en 2015

L'Inra indique sur son site internet la découverte, pour la première fois en France, de deux nouveaux virus de la vigne, en 2015 : le « Grapevine Pinot gris virus » (GPGV) et le « Grapevine Red globe virus » (GRGV).
Par Juliette Cassagnes Le 27 juin 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'Inra a identifié deux nouveaux virus de la vigne en 2015
Symptômes liés au Grapevine pinot gris virus : taches chlorotiques et déformations des feuilles sur Pinot gris, en Italie - crédit photo : fiche technique GPGV P Gentit, Anses
P

our la première fois en 2015, deux nouveaux virus de la vigne ont été découverts en France, par deux équipes de recherche, celles de l’Inra de Bordeaux et de Colmar, annonce l'Inra sur son site internet. Ils pourraient être associés à des pathologies affectant les vignes françaises.

Le premier est le « Grapevine Pinot gris virus » (GPGV). Il a été identifié sur des plants de Merlot de la région bordelaise ainsi que sur d’autres cépages provenant de diverses régions (Alsace, Languedoc Roussillon) en particulier des plants de Carignan. Les plants affectés montrent des symptômes foliaires : déformation, aplatissement et coloration jaune, rabougrissement avec entre-noeuds courts, pouvant rappeler ceux du court-noué. La contribution du GPGV à ces symptômes reste cependant à établir, indique l'Inra.

Un virus identifé dans plusieurs pays européen 

Ce virus est proche proche du « Grapevine berry inner necrosis virus » (GBINV), un virus décrit au Japon et dont la transmission se fait par un acarien. Les recherches en cours essaient donc d’évaluer si les deux types d'acariens rencontrés chez la vigne en Europe (ceux de l'érinose) sont susceptibles de le transmettre. Ce virus a, par ailleurs, été récemment décrit en Italie comme épidémique et associé à des symptômes rappelant la maladie du court-noué, mais il a également été identifié en Slovénie, Slovaquie, Grèce, République tchèque, Corée du Sud ou encore Turquie.

Le second est le « Grapevine red globe virus » (GRGV), identifié sur des plants de Cabernet Franc provenant de la région bordelaise ainsi que sur des cépages de diverses régions. Il pourrait être associé à des symptômes rappelant la marbrure de la vigne causée par le Grapevine fleck virus (GFkV), caractérisée par un éclaircissement des nervures, voire un enroulement de la feuille. Les données moléculaires ont permis la mise au point de tests de détection spécifiques et sont actuellement utilisés pour apprécier la prévalence de ce virus dans les collections de cépages et porte-greffes de vigne, indique également l'organisme de recherche.

Le GPGV et le GRGV ont ainsi été mis en évidence grâce à l’utilisation du séquençage haut-débit et à l’analyse bioinformatique des séquences obtenues. 

Tags : INRA recherche
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé