Accueil / Commerce/Gestion / Montagnac s'équipe d'un centre de vinification automatisé

Inauguration
Montagnac s'équipe d'un centre de vinification automatisé

Les Vignobles Montagnac ont inauguré ce 21 juin leur nouvel atelier de vinification, entièrement automatisé. Un investissement de 3,7 millions d'euros.
Par Michèle Trévoux Le 22 juin 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Montagnac s'équipe d'un centre de vinification automatisé
Les vignobles Montagnac produisent 130 000 hl par an, dont 60 000 hl de blancs et rosés. - crédit photo : Cave coopérative de Montagnac
L

es Vignobles Montagnac font le pari de  la modernité. La cave coopérative héraultaise vient d’investir 3,7 millions d'euros dans une nouvelle unité de vinification entièrement automatisée pour ses blancs et  rosés. Cet atelier de 2 500 m2 a été édifié en lieu et place d’une partie désaffectée de la cave, qui abritait l’emblématique cuve de 41 150 hectolitres, la plus grande d’Europe dans les années 1960. Autre temps, autre approche, les administrateurs ont donné leur accord pour raser ce site historique et ses 110 000 hl de cuverie et se doter d’un nouvel  équipement conçu dans un souci de rationalisation et de sécurisation des opérations.

Cette installation permet d'éviter l'erreur humaine

« Pendant les vendanges, nous employons de la main d’œuvre saisonnière qui est peu qualifiée. Nous avons automatisé toutes les opérations qui pouvaient l’être pour limiter les interventions humaines et fiabiliser les process » explique Jean-Louis Reffle, directeur de la coopérative héraultaise. Dès la réception des raisins, après validation de la qualité, l’itinéraire technique est paramétré et  s’effectue automatiquement du quai de réception jusqu’à la cuve de débourbage. Les transferts après clarification, en fin de fermentation et au moment des assemblages sont également gérés par un automate, qui s’arrête avant pompage à vide ou débordement. « Cette installation permet d’éviter l’erreur humaine. On fiabilise les gestes  et on diminue la pénibilité du travail. Le personnel intervient essentiellement au sol ce qui limite les risques de chute » insiste Jean-Louis Reffle. Un programme automatique de brassage des moûts ou des vins permet, là encore, de gagner en précision.

Matériel dernier cri

La plateforme de pressurage est équipée de quatre pressoirs pneumatiques dont un Péra (PN 480) nouvelle génération, mis au point l’an dernier à la cave de Montagnac. « Le système d’écoulement des jus a été amélioré. On égoutte plus de volume, plus vite, ce qui permet de diminuer l’intensité colorante des moûts. Le rendement en jus est amélioré et on réduit le volume des bourbes » précise le directeur. Ce pressoir est équipé du système Enoxy, assurant un écoulement des jus à l’abri de l’air. La sélection des jus s’effectue par gravité, les cuves étant situées en contrebas des pressoirs.

Cette nouvelle unité abrite 53 cuves inox thermo-régulées de 250 à 1 700 hl (45 000 hl au total), qui viennent renforcer  la capacité de la cave historique, vers laquelle sont envoyés les vins en cours ou en fin de fermentation. Elle inclut également une salle de centrifugation, un atelier de stabulation tartrique au froid et un filtre tangentiel pour obtenir des vins pré-mise, notamment pour les marchés export.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé