Accueil / Commerce/Gestion / Les vins effervescents deux fois plus performants que ceux tranquilles à l'export

Italie
Les vins effervescents deux fois plus performants que ceux tranquilles à l'export

Le succès des vins pétillants italiens est aussi spectaculaire en terme de parts de marché que de performances financières.
Par Alexandre Abellan Le 14 juin 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les vins effervescents deux fois plus performants que ceux tranquilles à l'export
Si la commercialisation des vins effervescents est portée par les marchés étrangers, elle se développe également sur le marché national (+1,4 % en 2014, contre -1,6 % pour l’ensemble). - crédit photo : Consorzio per la Tutela dell'Asti
A

ffichant des performances commerciales supérieures à l’ensemble des vins italiens depuis les années 2010, les effervescents en font désormais de même en terme d’indicateurs financiers.
En 2014, les domaines italiens spécialisés dans les vins effervescents présentent en effet un taux de retour sur investissement supérieur de deux points à la moyenne nationale. Avec respectivement 9 et 7 % d’après la dernière étude Mediobanca, détaillée par le blog I Numeri del Vino.

Cette réussite est portée par le développement soutenu à l’export, les expéditions de bulles italiennes ayant bondi de 130 % en cinq ans, quand elles n’ont augmenté que de 50 % pour le total transalpin. En 2014, les exportations de vins italiens effervescents ont grimpé de 7 %, quand la hausse était de 1 % pour l’ensemble.

L’écart devrait encore se creuser

« En 2014, on commence à voir l’effet du boom des exportations. Qui permet aux entreprises des bulles d’avoir des résultats significativement plus élevés que le reste de la filière » conclut I Numeri del Vino. L’expert Marco Baccaglio y prédit que « l’écart devrait encore se creuser avec performances de 2015. Les effervescents affichant une croissance de 10 %, quand elle est de 5 % pour l’ensemble » (et notamment +15 % à l’export pour les bulles, contre +6 % au global). A moins que la montée en gamme (notamment la hausse des cours du Prosecco), ne porte un coup à l’image et à la compétitivité des effervescents italiens.

Cas particuliers

Tous les vins effervescents italiens ne sont pas logés à la même enseigne selon l’étude, qui distingue ceux peu bénéficiant d’une exposition mondiale (Asti Spumante ou Prosecco), de ceux restés confidentiels (Franciacorta ou Trento). Consorzio per la Tutela dell'Asti
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé