Accueil / Commerce/Gestion / Forte hausse de l'écotaxe verre en vue

Recyclage
Forte hausse de l'écotaxe verre en vue

Devant la baisse des dotations de l'État, les collectivités locales réclament davantage d'aides du secteur privé pour collecter le verre. Le secteur des vins et spiritueux va être mis à contribution. La cotisation Adelphe va augmenter.
Par Bertrand Collard Le 09 juin 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Forte hausse de l'écotaxe verre en vue
Actuellement, l’entreprise verse 4,4 €/tonne de verre collecté aux collectivités locales. Il est question de passer à 10 €/tonne dès 2017. - crédit photo : DR
U

ne forte augmentation de la contribution d’Adelphe au recyclage du verre se prépare. Actuellement, l’entreprise verse 4,40 €/tonne de verre collecté aux collectivités locales. Il est question de passer à 10 €/tonne dès 2017. « Les collectivités locales ont signalé que le coût optimisé de la collecte des déchets de verre tournait plutôt autour de 45 € la tonne que de 4,40 € », souligne le ministère de l’Environnement pour expliquer cette perspective. Et comme elles sont confrontées à la baisse des dotations de l’État, elles réclament plus d’aides du secteur privé pour accomplir leur tâche.

Décision imminente


La décision doit être prise en juin par un arrêté interministériel. Si cette hausse était entérinée et appliquée mathématiquement par Adelphe, la contribution des producteurs de vin passerait de 0,83 à 1,89 centime par bouteille de 75 cl en verre normal. Pour une bouteille de champagne, elle passerait de 1,52 à 3,45 centimes.

« On se bagarre pour ne pas en arriver là », assure Georges Ortola, viticulteur à Narbonne et président d’Adelphe. L’entreprise argumente que le taux de collecte et de recyclage du verre est supérieur aux objectifs fixés par les pouvoirs publics. Il vaudrait donc mieux augmenter la taxe sur les matériaux trop peu recyclés, comme le plastique, afin de donner plus de moyens aux collectivités pour les collecter.

D’autres changements se préparent


En principe, à partir de l’an prochain, le secteur sera ouvert à la concurrence. D’autres qu’Adelphe pourront prétendre collecter la contribution des entreprises à la collecte et au tri du verre. Deux sociétés allemandes seraient sur les rangs. Adelphe et Eco-emballage se bagarrent pour obtenir un an de délai supplémentaire.

Dernier changement en vue : la création d’un registre national des entreprises ayant signé un contrat avec Adelphe, Eco-emballage ou l’un de leurs concurrents, à l’avenir. L’objectif est clair : repérer ceux qui ne versent pas leur écotaxe. Il semblerait qu’ils sont encore nombreux.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé