LE FIL

"Capitale mondiale du vin"

Juin 2016, sacre oenotouristique de Bordeaux ?

Mardi 31 mai 2016 par Alexandre Abellan

Avec 2 kilomètres de parcours sur les quais de Gironde, la Fête du Vin de Bordeaux espère dépasser les 500 000 visiteurs (notamment avec la tenue de l’Euro 2016 en parallèle, avec une FanZone sur la place des Quinconces).
Avec 2 kilomètres de parcours sur les quais de Gironde, la Fête du Vin de Bordeaux espère dépasser les 500 000 visiteurs (notamment avec la tenue de l’Euro 2016 en parallèle, avec une FanZone sur la place des Quinconces). - crédit photo : Bordeaux Grands Evènements
Chargé, ce mois est charnière pour la capitale girondine, qui ouvre son ambitieuse Cité du Vin à la veille de sa populaire fête des vins.

Revendiquant déjà le titre de première fête oenotouristique européenne (avec 400 à 500 000 visiteurs), l’évènement Bordeaux Fête le Vin compte passer un cap ces 23-26 juin. « La dixième édition prend un relief tout particulier avec l’inauguration de la Cité du Vin (ce premier juin). C’est un nouvel atout pour affirmer Bordeaux comme la capitale mondiale du vin » résume son maire, Alain Juppé, en conférence de presse ce 30 mai.

Structurée par les pouvoirs publics et l’interprofession, l’offre oenotouristique bordelaise est source de bien des satisfactions. « C’est une oeuvre de co-construction, ce qui la rend très productive au contact des consommateurs » souligne Bernard Farges, le président du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux. Il en veut pour preuve l’évènement qu’est devenu depuis 1998 la Fête du Vin : « pendant quatre jours, un millier de viticulteurs et négociants ne parlent pas de leurs vins, mais de ceux des autres. C’est devenu un moment important dans notre discours collectif. »

Universalisme

Transposant ses fêtes dans d’autres villes (Hong-Kong, Québec et Bruxelles), sa filière peut naturellement se voir comme la capitale mondiale du vin. Cette prétention internationale se base sur une approche universelle. Notamment avec l'approche mondiale de la Cité du Vin. Mais aussi avec la dixième édition de la Fête du Vin. Justement intitulée « Bordeaux, capitale mondiale du vin », elle met à l’honneur dix villes étrangères (les sept membres du réseau des Great Wine Capitals, ainsi que les trois villes hôtes des fêtes du vin).

Pour l’instant, le modèle de la fête du vin ne fait pas d’émules dans d’autres vignobles (une délégation champenoise assistera de nouveau à l’évènement, pour en étudier la formule). Il
faut dire que son coût est élevé, avec un budget prévisionnel de 2,475 millions d’euros en 2015 (à 44 % financé par les ventes*).

A noter que l’édition des 20 ans est déjà en mire pour l’organisateur de la fête du vin, Bordeaux Grands Evènements. Ce dernier annonce déjà accueillir à quai un ensemble de grands bateaux écoles (pour la Tall Ship's Regatta 2018).

 

* : Disponibles en prévente à seize euros l’unité, les passes de dégustation seront vendues 21 euros sur place (dont un euro de caution pour la carte à puce dans les deux cas). Un pass donne notamment accès à treize dégustations.

La recette de la Fête du Vin en trois points

« Il y a trois lignes conductrices dans la Fête du Vin de Bordeaux. D’abord, la fête est modérée : les vins sont à déguster, et pas à boire (doses de 5 cL, pas de vins à acheter sur place…). Ensuite, la fête est populaire, mais culturelle (animations artistiques, comme le concert symphonique donné à l'Espace Darwin avec les vins bio d'Aquitaine). Et la fête est durable (gestion des déchets, tickets papier remplacés par un pass magnétique…) » explique Stephan Delaux, l’adjoint au maire de Bordeaux pour le tourisme.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé