LE FIL

Plan 2020

Marco Romano préside l’interprofession des vins suisses

Vendredi 27 mai 2016 par Alexandre Abellan

A 34 ans, Marco Romano est un élu du Conseil National de la Confédération Helvétique depuis 2011. Originaire du Tessin, le seul canton exclusivement italophone de Suisse, il dit en aimer les vins et la cuisine.A 34 ans, Marco Romano est un élu du Conseil National de la Confédération Helvétique depuis 2011. Originaire du Tessin, le seul canton exclusivement italophone de Suisse, il dit en aimer les vins et la cuisine. - crédit photo : Marco Romano
L’homme politique pilotera notamment le plan stratégique de la filière viticole helvétique, qui vise le développement de ses parts de marché domestiques et à l’export.

Prenant la succession de Thierry Walz*, Marco Romano vient d’être élu à la présidence de l’Interprofession de la vigne et des vins suisses (IVVS). Elu par acclamation ce 20 mai, le parlementaire est un conseiller national pour le canton du Tessin. « Ni producteur, ni encaveur, excluant ainsi tout conflit d’intérêts » précise le président sortant, Thierry Walz (directeur la cave coopérative Uvavins).

Je me réjouis de défendre les intérêts d'une branche qui va au-devant de nombreux défis dans les prochaines années

Pour son mandat, Marco Romano a déjà une feuille de route : la mise en oeuvre de la « Stratégie Vitiviniculture Suisse 2020 ». Adopté en mai 2014, ce plan vise essentiellement la « croissance du produit brut de la vitiviniculture suisse ». Avec l’objectif de maintenir le vignoble helvétique à 15 000 hectares, le plan vise pour les vins suisses 40 % de parts de marché (contre 37 % en 2015), pour 5 % de la production nationale exportée (soit un doublement de la part actuelle).

Pour se faire, la filière suisse propose pêle-mêle la « création d’une marque "vin suisse", notamment pour l’exportation », la « mise en œuvre d’un observatoire des vins suisses (permettant une réelle connaissance des segments et canaux de vente, des valeurs ajoutées et des tendances du marché) », la consolidation « des relations politiques entre la branche et les autorités administratives et législatives »…

 

* :  Thierry Walz a présidé l’IVVS par intérim, suite à l’élection de Laurent Favre Conseil d’Etat de Neuchâtel.

Tags : Suisse

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé