Accueil / Oenologie / L'eau et la Géorgie, fil d'Ariane du Congrès des oenologues

Val de Loire
L'eau et la Géorgie, fil d'Ariane du Congrès des oenologues

Du 18 au 21 mai, les adhérents de l'Union nationale des oenologues de France se rencontrent à Tours (Indre-et-Loire) pour leur congrès annuel. Au programme : un invité d'honneur, la Géorgie, et un thème de formation, l'eau.
Par Marion Sepeau Ivaldi Le 17 mai 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'eau et la Géorgie, fil d'Ariane du Congrès des oenologues
Une dégustation spéciale 'immersion' est prévue au programme du 56ème congrès de l'Union des œnologues de France. - crédit photo : DR
E

n clin d’œil au fleuve qui traverse leur vignoble, les œnologues ligériens, qui reçoivent à partir du 18 mai leurs collègues pour le 56e congrès national des œnologues de France, ont choisi le thème de l’eau comme thématique de la rencontre. « Il ne faut pas oublier que le vin est constitué à 80 % d’eau », rappelle Cyril Payon, président de l’Union des œnologues de France. Cette thématique va ainsi être explorée sous toutes ses coutures.

Dégustation de vins mouillés
 
Il y a d’abord la problématique de l’irrigation : comment la maîtriser pour un maximum de qualité ? Mais également, l’eau en cave. Avec des exigences croissantes en matière d’hygiène, l’eau est de plus en plus utilisée. Comment maîtriser les coûts liés au nettoyage ? Comment utiliser une eau de qualité quand elle provient d’une source ou d’un forage ? Au chai toujours, il sera également question des méthodes soustractives qui permettent d’obtenir un substrat constitué d’eau, de minéraux et de tannins. Le thème se concrétisera par une dégustation comparative de vins désalcoolisés et de vins mouillés (adjonction d’eau dans le vin, pratique interdite en France, mais autorisée dans certains pays comme les USA). Une dégustation de BABV permettra de mesurer l’effet organoleptique de l’eau dans ces boissons au succès commercial que l’on connaît.
 
Les œnologues auront aussi le loisir de déguster des vins géorgiens élevés en qvevris (nom géorgien des amphores). Fabriqués en argile, qui a la particularité de permettre un échange d’eau, ces contenants permettent un vieillissement particulier. Cette dégustation permettra aussi de souligner la présence de plusieurs personnalités de Géorgie, pays invité d’honneur cette année.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé