LE FIL

Bourgogne

Gevrey-Chambertin pleure Charles Rousseau, son héraut

Mardi 17 mai 2016 par Alexandre Abellan

Ayant rejoint le domaine familial en 1945, Charles Rousseau avait délaissé ses études de droit pour s’orienter vers la viticulture et l’oenologie.
Ayant rejoint le domaine familial en 1945, Charles Rousseau avait délaissé ses études de droit pour s’orienter vers la viticulture et l’oenologie. - crédit photo : Domaine Armand Rousseau
Spécialiste du pinot noir de la Côte de Nuits, le domaine Armand Rousseau vient de perdre son patriarche emblématique qui a consolidé son style, son vignoble et ses orientations commerciales.

Disparu ce début mai, Charles Rousseau aurait eu 93 ans aujourd’hui rapporte le Bien Public. Le quotidien salue la mémoire d’un vigneron visionnaire, à la fois dans l’agrandissement de son domaine et dans le développement de sa commercialisation export. Quand Charles Rousseau a repris la direction de la propriété Armand Rousseau en 1959*, le vignoble s’étendait sur 6 hectares. Il en a monté la superficie aux 14 ha actuels, avec des parcelles disséminées dans les appellations de Chambertin, Charmes-Chambertin, Clos de Bèze, Clos de la Roche, Clos des Ruchottes (monopole), Mazy-Chambertin… Ne produisant que des vins rouges, le domaine Armand Rousseau s’est taillé une solide réputation parmi les amateurs de pinot noir. Grâce aux évolutions qualitatives promues par l'oenologue Charles Rousseau, mais surtout grâce aux multiples dégustations qu'il a organisées, et animées, dans le monde entier.

Ancré dans le village de Gevrey-Chambertin, le domaine Armand Rousseau s’est tourné vers l’export à l’initiative de Charles Rousseau. Capitalisant sur ses talents linguistiques (notamment en allemand et anglais), il a fortement misé sur la consommation étrangère en parcourant non seulement l’Europe, mais aussi les Amériques, l’Asie et l’Océanie dès les années 1960. Jusqu’à faire des Etats-Unis son premier marché de consommation. « Anticipant l’émergence d’une viticulture de haute volée, il a développé la commercialisation directe de ses vins. A une époque où les vignerons bourguignons vendaient leurs vins au négoce » précise la revue Decanter, qui salue la mémoire de l’un des plus grands ambassadeurs de Bourgogne.

Relèves

Le domaine est désormais géré par Eric Rousseau, le fils de Charles, qui a rejoint la propriété depuis 1982 (ses soeurs, Corinne l’aînée et Brigitte la cadette, ont quitté le domaine en 2005 et 2011). Depuis 2012, Eric est assisté par sa fille, Cyrielle Rousseau.

 

* : Au décès, accidentel, du père de Charles Rousseau, Armand, qui a fondé le domaine éponyme en 1910.
 

 

« J’aime le pinot, c’est la faute à Rousseau » blague cette récente publicité, réunissant les trois générations vigneronnes de la famille bourguignonne éponyme : le fondateur Armand, l’agrandisseur Charles et l’actuel régisseur, Eric. Domaine Armand Rousseau

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé