LE FIL

Marché du vrac

Solde négatif de la balance française

Mercredi 09 mars 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

La France a orienté sa stratégie commerciale vers la vente de vins en bouteille. Mais petit à petit le vrac prend de l'importance dans les échanges mondiaux, et la France ne participe pas à cette croissance en tant qu'exportateur.
La France a orienté sa stratégie commerciale vers la vente de vins en bouteille. Mais petit à petit le vrac prend de l'importance dans les échanges mondiaux, et la France ne participe pas à cette croissance en tant qu'exportateur. - crédit photo : DR
Une étude de la direction générale des Douanes met le doigt sur « le faible positionnement de la France sur le segment des vins en vrac ». Si l’information est connue de tous, la vérité des chiffres est toute de même édifiante.

Le solde de la balance commerciale des vins en vrac est de -363 millions de litres et quasiment nulle en valeur. En clair : en volume, la France importe plus de vrac qu’elle n’en exporte, pour des montants quasi-identiques. C’est qu’il ressort de l’étude de la direction générale des douanes publiée début mars. « La France est le sixième fournisseur mondial de vins en vrac avec 6% de parts de marché en volume, alors que l’Espagne est au premier rang avec 33% de part de marché » relève l’étude qui souligne également le statu importateur de la France avec 13% des volumes de vin en vrac, derrière l’Allemagne qui concentre un quart des volumes.

Le vrac progresse dans le monde

Ce positionnement timide de la France sur la scène mondiale du vrac est à replacer dans une tendance du marché du vrac en augmentation. Les vins en vrac « progressent à rythme supérieur à l’ensemble des ventes de vins (+6,5% par an en valeur et 4,5% en volume contre respectivement +5,2% et +é,7% pour l’ensemble des vins) » note l’étude. Et de remarquer : « la mise en œuvre, à compter de 2016, d’un règlement européen autorisant l’accroissement dans la limite de 1% de la superficie totale du vignoble pourrait permettre à la France de reconquérir des parts de marché en produisant un peu plus de vins d’entrée de gamme ». 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé